Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

la caravane ATMFienne Pour les Droits des Femmes.

 

La Caravane pour les droits des femmes avait démarré d’Argenteuil tôt le matin du 25 mars, en passant par Gennevilliers en route vers l’ATMF de Sens,en tout 8 caravanières et caravaniers : Mokhtar,Nidal,  Souad et moi pour Argenteuil, Abdallah Moubine, Aida, Samia et Mina pour Gennevilliers tout le voyage s’est déroulé dans une belle ambiance au son du Bendir…La Caravane pour les Droits des femmes est arrivée au local de l’ATMF de Sens,  accueillis par les ami(e)s Larbi, Séverine, Claudie, Régine et Yacoub…environ  30 personnes présentes de l’espace femmes.
Nous avons passé une très belle après-midi riche en réflexions autour des violences faites aux femmes après le visionnage du film « L’emprise » de Claude-Michel Rome suivi d’un débat qui a mis en relief  comment un espace de solidarité féminine comme il en existe à l’ATMF permet de délier les langues et d’en parler, ce qui constitue une première étape pour les victimes,leur faire prendre conscience et réagir…Larbi a souligné le rôle éducateur des mères en rapport avec le genre dès leur jeune âge. Séverine nous a livré un témoignage très émue sur son vécu de femme victime de violences conjugale, le fait d’en parler l’avait beaucoup aidé, aujourd’hui elle en parle pour encourager les autres victimes…
Nous avons terminé cet événement par une ​​collation délicatement préparée par les femmes de l’ATMF de Sens dont notre camarade  Naima et d’autres…encore merci à tous et à toutes pour l’accueil chaleureux de cette première étape de la Caravane pour les droits qui sera reconduite l’année prochaine..
Cet événement a été couvert par la presse locale.
Je vous envoie quelques photos et une vidéo mémorable de notre périple dans l’Yonne!

17499507_10208714055832325_2196651796281684251_n17545432_10209588573694048_2258207662262027625_o17553461_10209588569653947_6081944730463540608_nJournal Yonne Sens

By

Une rencontre -débat à l’occasion de la journée mondiale de la femme

L’ATMF de Gennevilliers a organisé une rencontre-débat, (à l’Espace des Grésillons de Gennevilliers), sur la situation de la femme arabe ici et ailleurs, le 18 mars 2017, à l’occasion de la journée mondiale de la femme 8 Mars.

Etait notamment présente à cette rencontre, Ghaiss Jasser, chercheuse Syro-Française, écrivaine et militante féministe.

Ghaiss Jasser a collaboré à un numéro des Nouvelles Questions Féministes avec Christine Délphy sur le thème de « La lutte des femmes pour l’égalité dans le monde arabe » .

Un moment convivial a été partagé avec des chants de femmes, du Maghreb et de Palestine.

Le groupe  » AL Quds », avec la chanteuse ABEER Hammad, a animé la soirée.

17361773_1382026978526677_1162794817866898968_n17265245_1382026981860010_5232018717017884590_n

 

By

La mobilisation des Femmes de ménage du TGI de Strasbourg

La mobilisation des Femmes de ménage du TGI de Strasbourg a payé…

La société Samsic reprend finalement 7 salariées sur 9.
Samsic a gagné le marché après l’appel d’offre par le ministère de la justice pour le nettoyage des locaux du palais de justice. Mais la société Samsic ne voulait pas reprendre ces salariées car leur contrat de prestation débute le 13 février et celui d’Arcade se termine le 28 février.

Après une belle mobilisation exemplaire. Samsic est revenue sur sa décision.
Bravo à ces FEMMES qui ne se sont pas laissées faire !
Merci à leur courage, leur combat, leur acharnement… c’est un bon exemple pour nous touTEs et surtout avec ce qu’il nous attend avec l’application de la loi du travail (loi dite El khomri).

cette mobilisation a été soutenu par  : société civile, association (ATMF), conseillère municipale (Mme Edtih PEIROTES), Nadia…
Merci aux médias qui ont reliés l’information : DNA, la feuille de Chou.

Et bien sûr merci à leur avocate : Me RAUCH.

Il nous reste encore du travail pour les 2 salariées pour que Arcade (ancienne société qui a perdu le marché) les reclasse, leur paie le salaire depuis 13 février 2017. Selon Samsic ces 2 salariées ne sont pas reprises car elles travaillaient place Islande (Esplanade, donc pas le même site que le TGI de Strasbourg, quai Finkmatt).
Nous allons rester vigilentEs vis-à-vis de Samsic pour que la société respecte les mêmes conditions de travail qu’avant et surtout qu’elle ne leur fait pas payer leur mobilisation !

Photos ©Mk Ket

17191943_1726495534257764_5378010937514634144_o 17039433_1726495144257803_2123973988706802681_o 17097520_1726495844257733_9146887256953934481_o

By

Une caravane pour les droits des femmes sillonnera

Dans le cadre de la journée internationale des luttes pour les droits des femmes, le réseau FEMMES de l’ATMF vous invite à la caravane qui sillonnera la France.

Voir le programme ci-dessous :Affiche2017(7)

By

Journée internationale des luttes pour les droits des femmes

A l’occasion de la journée internationale des luttes pour les droits des femmes, 
   L’espace  Femmes Citoyennes de l’ATMF
                      Rend hommage aux  femmes migrantes 
 Le 25 mars à 14h

à L’espace Nelson Mandéla

Au 82 BD du Général Leclerc  Argenteuil 95100

 
  
 Au programme :
 
14h : Accueil
14h30 : Film documentaire
15h15 : Interventions:
3 sujets de discussions seront amorcés les intervenantes :
 
1-Une sociologue: Fatima Ouassak, Politologue, coordinatrice du Réseau Classe/Genre/Race, auteure de « Discriminations Classe/Genre/Race, repères pour comprendre et agir » paru en juin 2015.
15h45 : Une avocate spécialisée en droit de la famille, Kamilia ABCI
16h : Deux  femmes pour parler de leurs expériences,  suivis d’un échange avec le public.

Thèmes qui seront abordés par les intervenantes :
1- Discriminations: classe, genre et race
2 – Statut personnel des femmes maghrébines en France, quel enjeu ?
3 – Egalité Femmes/ Hommes entre modernité et tradition ?
16h30 : Débat avec la salle
Nous comptons sur votre présence à cette manifestation exceptionnelle qui se terminera  autour de lectures de poèmes réalisés par  l’atelier photo langage encadré par Sarah Dhorman  Pour finir le pot de l’amitié vous sera offert par l’atelier Art Culinaire.
 image001
 
 
 
 ——
Association des Travailleurs Maghrébins de France. 26 Bd G. Leclerc 95100 Argenteuil.
Tél/Fax : 01.39.80.  45.40 – E.mail : atmfargent@yahoo.fr

By

ATMF Aix en Provence – Femmes, violences et santé

Dans le cadre da la Journée Internationale de la Femme, le Réseau Femmes de l’ATMF avec le soutien de l’ATMF National organise une journée sous le thème : Femmes, violences et santé à la 

Salle du centre social Château de l’Horloge.

2016-02-22_10h59_42

Programme de la journée :

14h       Accueil

Stands et ateliers avec animation : peinture -dessin – écriture- lecture de poèmes – bien être (Qi Gong-Gym douce-Psycho bio-acupressure) – couture-perle-crochet et tricot.

15h 15     Présentation de la journée

15h30      Lecture de textes dans un décor,  accompagnée de : flûte avec Lucie et  Cajon avec Ghania.

16h         Intervention de : Anne Chicard (juriste) (CIDFF) – Schreiner Saida (ATMF)

16h30     Débat dans la salle.

17h 30     Pot de l’amitié

18h 30     « stop à l’éducation sexiste ! » spectacle réalisé par les enfants de l’ATMF

19h           Défilé

19h 30     Chant-danse avec la chanteuse Hind

 

Entrée Libre

Atmf Aix – journee femme 2016

By

ATMF 67 – Réfugié-E-s : Une journée pour comprendre, Comprendre pour agir

Réfugiés : solidarité et engagement

Journée du samedi 5 mars 2016

Le-nombre-de-refugies-syriens-depasse-les-4-millions

Cette action s’inscrit dans la continuité des diverses mobilisations de l’ATMF en faveur des réfugiés (Watch the Med, Alarmphone, Conseil de l’Europe. …). Elle est réalisée en partenariat avec l’association Alsace-Syrie et l’Alarm Phone.

Objectifs :

  1. Favoriser la rencontre et les échanges entre les personnes réfugiées et la société civile strasbourgeoise/alsacienne ;
  2. Permettre une meilleure compréhension de la situation dramatique des réfugiés et susciter ainsi la compréhension de la population d’accueil et, surtout, l’envie de s’engager, chacun à sa manière, pour apporter un soutien indispensable à l’adaptation des arrivants dans un milieu très différent ;
  3. Déceler les expériences pertinentes de solidarité qui se sont manifestées et tenter de les partager et de les élargir ;
  4. Comprendre la complexité des causes et des enjeux des conflits qui poussent des populations entières à des déplacements forcés ;
  5. Tenter de déconstruire les discours de rejet, voire de haine, qui prolifèrent partout, encouragés, certes, par un contexte d’insécurité, d’emballement médiatique, et d’état d’urgence.
  6. Stimuler les divers participants pour réfléchir à des actions futures pertinentes et pérennes, en profitant de la proximité des institutions européennes ;
  7. Permettre un éclairage juridique et social sur la prise en charge des demandeurs d’asile et leurs familles.

Déroulement de l’action :

Cette action sera concertée sur une journée et dans un lieu central : le CSC de l’Ares 10 rue Ankara 67000 Strasbourg (Esplanade).

Elle s’articulera autour des activités suivantes :

1- Exposition « entrée libre »

Une exposition sera proposée durant la journée de 10h à 19h.

Elle est composée de photos prises lors de manifestations de soutien et de solidarité et d’une trentaine de portraits relatant la vie des réfugiés et de leurs familles.

En outre, un film réalisé à partir de vidéos prises lors de manifestations permettra au public de voir une autre facette de la vie des réfugiés.

Cette exposition sera itinérante et disponible sur demande.

2- ateliers jeux et calligraphie de 14h à 16h « sur inscription »

Les enfants de réfugiés sont encore plus touchés et concernés par les conditions très difficiles de l’exil et de la précarité. Nous avons pensé à leur offrir un moment convivial où ils peuvent regagner leur statut d’enfants et partager un temps avec d’autres enfants autour de jeux et d’un atelier de calligraphie animé par un professionnel.

Il leur sera aussi proposé la réalisation de dessins pour une expression libre de leurs ressentis et de leurs vécus.

Un goûter sous le signe de l’amitié leur sera offert pour clôturer cet atelier.

3- Conférence-débat de 15h30 à 18h  « entrée libre »

Afin d’éclairer l’opinion publique sur la situation en Syrie, au Proche-Orient, au Soudan et dans les autres zones de conflit, nous proposons des interventions de spécialistes de la question qui auront pour tâche de présenter la crise des réfugiés sous divers angles.

Seront présents :

  • Mme Hala Kodmani, journaliste franco-syrienne vivant et travaillant en France : analyse de la complexité de la situation en Syrie et au Proche-Orient, les causes de l’afflux des réfugiés, les conséquences (pour les réfugiés, les pays en guerre, les pays d’accueil) ;
  • Violaine CARRERE (Groupe d’information et de soutien des immigrés/Migreurope) : le cadre juridique européen et français de l’accueil des réfugiés ;
  • Un représentant du CASAS (Collectif pour l’accueil des solliciteurs d’asile de Strasbourg) : le cadre social et d’accompagnement des réfugiés ;
  • Karim, réfugié syrien actif à Hambourg (Allemagne) : l’implication allemande dans l’accueil des réfugiés.

A l’occasion de cette table ronde, nous voulons donner la à des porte-voix des réfugiés. Des témoignages de réfugiés d’origines diverses viendront appuyer les propos d’intervenants.

4- lecture de texte avec accompagnement musical à 18h30 « entrée libre »

5- repas de l’amitié et de la solidarité à 20h « sur invitation »

Ce moment convivial permettra aux réfugiés de rencontrer d’autres personnes de la société civile et d’échanger autour de la situation et d’expériences d’accueil vécus par les uns et les autres.

6- Soirée musicale avec des groupes Strasbourgeois. « sur invitation »

 

———————-

Journée organisée par l’ATMF, l’Association Alsace-Syrie et l’Alarm Phone et avec le soutien de la ville de Strasbourg et le CSC de l’Ares.

———————-

Lieu : Centre Socioculturel de l’Ares, 10 rue d’Ankara, 67000 Strasbourg Esplanade
Accès : Bus 30 arrêt Ankara – Bus 15 arrêt Rome – Tram C & E station Esplanade
Contact : atmf.strasbourg@gmail.com

Journée réfugiés 5 mars 2016 pe

 

Journée réfugiés 5 mars 2016

By

Journée d’information sur les violences faites aux femmes

Capture

 

Le Réseau Femmes de l’ATMF d’Aix, en partenariat avec le CIDFF et le Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES), organise une Journée d’information sur les violences faites aux femmes, le 4 décembre 2015 au Centre socioculturel Pollux à Aix-en-Provence.

 

Au programme de la journée :

9h – 9h30 : Accueil et présentation du programme

 

9h30 – 10h : les violences conjugales – un phénomène social

Intervenantes : Saïda Schreiner, coordiantrice de l’ATMF Aix-en-Provence et Constance de Gourcy (sociologue / LAMES)

 

10h – 10h45 : Les mécanismes des violences conjugales et leur impact sur les victimes

 

10h45 – 12h : projection-débat autour du court-métrage « J’ai peur pour ma maman »

Intervenante : Anne Chicard, juriste au CIDFF des Bouches-du-Rhône

 

12h – 13h30 : Déjeuner

 

13h45 – 15h : Le droit au séjour des femmes maghrébines victimes de violences conjugales / Echanges et réflexions avec la salle sur toutes les thématiques abordées

Intervenantes : Saïda Schreiner et Anne Chicard

 

Clôture de la journée et pot de l’amitié

 

Journée uniquement sur inscription et nombre de places limitées.

Affiche violeces conjugales 2015 bis (1)

By

Intervention de l’ATMF lors de la rencontre nationale de la Cimade

 

LogoCimade

 

 

Compte rendu  de l’intervention de l’ATMF dans l’un des ateliers de la rencontre nationale de la CIMADE.

les 9 et 10 octobre 2015 à Martigues.

 

L’ATMF représentée par Saïda Schreiner d’Aix-en-Provence, a participé à l’atelier « Les personnes étrangères au cœur de nos actions de sensibilisation » un des six ateliers programmés par la Cimade dans le cadre de leur rencontre nationale autour de « sensibilisation, la bataille de l’opinion publique ».

Il nous a été demandé de parler des types d’actions de sensibilisation propres à l’ATMF et la place qu’occupent les personnes qu’elle accompagne. Que font ces personnes concrètement ? Consommateurs, simples témoins ; construisent  elles elles-mêmes les outils de sensibilisation ?…

Une action particulière doit être décrite et développée comme exemple avec l’évocation des avantages et des difficultés rencontrées et bilan.

Saïda Schreiner est intervenue au nom de l’association dans cet atelier à deux reprises (le 9 et le 10 octobre) avec la présence d’une cinquantaine de personnes.

 

Elle a d’abord présenté  l’ATMF National et ses différents objectifs et finalités. .

Ensuite, elle a cité brièvement certaines actions de sensibilisation de l’opinion propres à l’ATMF et d’autres qu’elle mène collectivement avec ses partenaires (collectifs, associations de droits de l’Hommes, militants…) tout en soulignant l’importance d’impliquer les personnes concernées (les sans papiers, les vieux migrants, les étrangers, les réfugiés, les personnes discriminées…) dans ces  actions.

En dépit des difficultés que rencontre ce public pour s’engager dans ces actions, le principe demeure pour l’ATMF National et ses différentes associations membres de «  faire avec ». L’ATMF est toujours soucieuse de faire s’impliquer les personnes concernées dans la mise en œuvres des actions de sensibilisation : conférences débats,  marche de soutien,  manifestations… Simples témoignages émanant des vieux migrants, des sans papiers, des réfugiés, des victimes de discrimination, du racisme…par exemple sont pris en considération sans pour autant négliger un travail de mobilisation de ce public pour une meilleure participation.

 

L’exemple de l’atelier d’écriture qui a donné naissance à un outil de sensibilisation appelé « cercle de parole » a été expliqué en évoquant les étapes de son évolution. C’est une expérience issue de l’Espace femmes de l’ATMF d’Aix en Provence.

Les premiers écrits des femmes étaient des textes autobiographiques. Ce fut la  première étape primordiale qui a débuté en 2007.

Elle s’est révélée comme un acte libératoire. Parler de soi, construire un récit, parler de son vécu migratoire, ont fait surgir des souvenir douloureux qu’il fallait surmonter pour passer à autre chose. Lire son texte à voix haute était difficile, un moment chargé d’émotion et qui a été facilité par le respect de l’autre, le non jugement  et les échanges intersubjectifs. Le passage du « je » intime au  « nous » des relations, de la communication, ont aidé les femmes à construire un groupe solidaire et cohérent.

Il s’en est suivi les écrits des monologues. Une étape décisive. Les mots ont acquis  une nouvelle dimension. Les femmes se sont donné le droit d’être écoutées sur scène devant un large public pour dénoncer les injustices dont elles et les autres femmes ici et ailleurs sont victimes : La discrimination sur le marché de l’emploi, l’exploitation des femmes sans papiers, la violence qu’elles subissent sans pouvoir la dénoncer de peur d’être expulsées…

L’écriture des scénettes et leur  mise en scène ont permis par la suite aux femmes d’être davantage déterminées. Elles s’informent sur la réalité de la société, se posent des questions sur le monde qui les entoure, sur ses enjeux. En saisissant les valeurs et les causes défendues par l’ATMF, ces  femmes ont pris conscience de la situation des vieux migrants, des sans papiers, de différentes formes de  racisme, de discrimination et du non respect des droits de l’Homme dont ceux de la femme ici et ailleurs.

Des scénettes ont été donc écrites sur les Chibanis en soulignant leurs situations dégradées et leurs droits ignorés. D’autres ont concerné la  précarité des femmes âgées immigrées et non immigrées en dénonçant les inégalités femmes-hommes qui sont souvent à l’origine de ce phénomène de précarité qui touche plus de femmes que d’hommes. D’autres scénettes ont été écrites et jouées sur la discrimination, le racisme…

La lecture des textes a été enfin combinée avec une danse contemporaine. Les mots et le corps parlent ! Le cercle de parole est né et devient incontournable.

Il se déplace pour « parler en dansant » dans d’autres espaces publics et citoyens dont les forums sociaux, la journée de la femme, le festival Nuit Danse organisée par la Marie Hélène Demaris  chorégraphe… Il continuera à dénoncer les injustices, à s’informer, à informer et à mobiliser d’autres femmes à libérer la parole.

 

Plusieurs questions ont été posées dans la salle : comment le groupe de femmes a-t-il été fidélisé ? Comment ces femmes ont elles formé un groupe cohérent ? Quelles sont les difficultés rencontrées? Avez-vous pensé à mobiliser les hommes pour adhérer à ce cercle ? Y a-t-il un travail envisagé avec les écoles ? Quels avantages ce  cercle de parole a-t-il pour  l’ATMF ?

Pour répondre à cette dernière question, il a été souligné que l’écriture et le cercle de parole ont permis aux femmes participantes de passer du statut de la victime intériorisée au statut exprimé d’acteur. On n’est pas citoyen sans libérer la parole et passer à l’agir. L’accès des femmes à  la citoyenneté est en effet l’un des objectifs de l’ATMF.

 

Saida/ATMF

By

Projection du film « Much loved » à l’ATMF Nancy

Much_Loved

L’ATMF Nancy, le Caméo et Diwan ont organisé la projection du film « Much Loved » de Nabil Ayouch. Le film aborde le thème de la prostitution. Il a fait couler beaucoup d’encre et a été interdit de diffusion au Maroc. Le réalisateur et l’actrice sont poursuivis en justice et nous assistons à un véritable lynchage médiatique. Tous les deux présents lors de la projection, ils ont pu échanger avec le public, dans le respect du débat démocratique et de la liberté d’expression.

 

« Marrakech, aujourd’hui. Noha, Randa, Soukaina et Hlima vivent d’amours tarifées. Ce sont des prostituées, des objets de désir. Vivantes et complices, dignes et émancipées, elles surmontent au quotidien la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant. »

Source : allocine.fr