Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

L’exposition sur Mehdi Ben Barka

‘’Mehdi Ben Barka un résistant ,ouvert sur l’avenir du Monde que Saint Denis se doit d’honorer’’ telles sont les conclusions des participants à la rencontre qui s’est tenue à la maison des associations dans le but de faire connaitre cet homme exceptionnel ouvert sur le monde. Entre autres responsabilités, Mehdi Ben Barka fut membre du ’’Comité exécutif de la conférence des peuples Africains et de l’organisation de Solidarité des Peuples Afro-asiatiques ‘’(appelé ‘’ la Tricontinentale’’)

La présence de militants des associations de saint Denis et des associations marocaines ainsi que la présentation de l’exposition1 par Bachir le fils de Mehdi Ben Barka ont souligné l’importance de rappeler la mémoire d’un tel homme dont l’action 50 ans après son enlèvement à Paris reste tout à fait d’actualité….

Le 22 juin 2015 le conseil municipal de saint Denis avait adopté ‘’ le principe de donner le nom de Mehdi Ben Barka à un espace public de la ville’’ en hommage à cet homme politique à la renommée internationale …

les personnalités et les associations présentes à cette exposition ont décidé de s’adresser à la municipalité ainsi qu’aux associations regroupées au sein du collectif ’’Saint Denis solidaire et antiraciste’’ pour que la ville de saint Denis, fidèle à sa tradition de solidarité internationale, fasse connaitre clairement sa fierté de valoriser un homme qui a tant contribué à la paix et à la justice dans le monde même au péril de sa vie.

Dans ces temps où l’immigré, le réfugié n’est pas le bienvenu en Europe … Même en France, Patrie des droits de l’homme où la droite et le front national engagent des polémiques abjectes… dans ces temps là, la ville de saint Denis s’honorerait de valoriser cet homme politique au grand cœur, artisan de la paix et de la justice dans le monde.

Plus d’information cilquez sur ce lien  : 7-10-2016-cr-rencontre-expo-maison-des-association

By

50e anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka à Strasbourg

Ben_Barka_equation_marocaine-1

 

Le 29 octobre 2015, nous commémorons les 50 ans de l’enlèvement et de l’assassinat de Mehdi Ben Barka, 

figure de proue politique du Maroc et du Tiers-Monde.

Son parcours a été marqué par des évolutions rapides : de 1945 à son enlèvement puis son assassinat à Paris en 1965, Ben Barka n’a cessé de lutter pour la dignité et le droit à l’autodétermination des peuples. Il a connu un cheminement militant qui a fait de lui, à l’instar de Malcolm X, Patrice Lumumba, Che Guevara, Amilcar Cabral, Thomas Sankara et de tant d’autres assassinés, un homme dangereux pour les puissants de ce monde. Cet automne-là, il était en train de coordonner, sur le plan international, l’organisation à Cuba de la première conférence de solidarité des peuples d’Afrique, Asie et Amérique latine.

Les services secrets marocains, français, israéliens et américains ont collaboré pour l’élimination de ce militant infatigable qui devenait plus que gênant pour les uns et les autres.

Aujourd’hui la vérité n’a toujours pas été faite sur les conditions exactes de sa disparition.
Tout comme les signataires du « Manifeste pour la Vérité dans l’affaire Ben Barka», « nous refusons que, au bout de 50 ans, le manque de volonté politique aboutisse à l’enfouissement du
dossier judiciaire, à une seconde mort de Ben Barka et à l’impunité des criminels. »

Lundi 9 novembre 2015, à la Maison des Syndicats de Strasbourg, une exposition sera visible à partir de 14h, le film « Ben Barka : 

une équation marocaine » sera projeté à 20h, suivi d’un débat en présence de son fils Bachir Ben Barka.

Pour toute information supplémentaire :
– Alexandre Papadopoulos : 07 53 70 31 60
– Antonio Gomez : 06 27 16 16 57

Le collectif « D’ailleurs nous sommes d’ici » dont fait partie l’ATMF

 

Le communiqué de presse en version PDF : Communiqué de presse du 28 octobre 2015 (1)

By

La ville de Gennevilliers rend hommage à Mehdi Ben Barka en donnant son nom à une allée

Inauguration et débat à Gennevilliers

Mehdi Ben Barka – opposant marocain disparu en 1965

— 18h30 : Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka, à Gennevilliers Le mardi 28 octobre 2014 à 18h30 – Esplanade du lycée Galilée Gennevilliers

— 20h00 : Débat sur les disparitions forcées et le combat pour la vérité et la justice.

Le mardi 28 octobre 2014 à la Salle du Conseil municipal de Gennevilliers

- Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers
- Jacques Bourgoin, Maire honoraire et Conseiller général des Hauts-de-Seine
- Véronique Desmettre, conseillère municipale chargée de la mémoire
- La Municipalité,

Ont le plaisir de vous convier à l’Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka,

En présence de Bachir Ben Barka, fils et président de l’Institut Mehdi Ben Barka

Mardi 28 octobre à 18h30, Esplanade du lycée Galilée

Suivie d’un débat sur les disparitions forcées et le combat pour la vérité et la justice, à 20h, dans la salle du Conseil municipal.

Exposition « Ni vulgaire, ni subalterne », du 17 au 27 octobre, Espace des Grésillons

Film « J’ai vu tuer Ben Barka », jeudi 23 octobre,19h30, Espace Aimé Césaire

By

La ville de Gennevilliers rend hommage à Mehdi Ben Barka en donnant son nom à une allée

Inauguration et débat à Gennevilliers

Mehdi Ben Barka – opposant marocain disparu en 1965

— 18h30 : Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka, à Gennevilliers Le mardi 28 octobre 2014 à 18h30 – Esplanade du lycée Galilée Gennevilliers

— 20h00 : Débat sur les disparitions forcées et le combat pour la vérité et la justice.

Le mardi 28 octobre 2014 à la Salle du Conseil municipal de Gennevilliers

- Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers
- Jacques Bourgoin, Maire honoraire et Conseiller général des Hauts-de-Seine
- Véronique Desmettre, conseillère municipale chargée de la mémoire
- La Municipalité,

Ont le plaisir de vous convier à l’Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka,

En présence de Bachir Ben Barka, fils et président de l’Institut Mehdi Ben Barka

Mardi 28 octobre à 18h30, Esplanade du lycée Galilée

Suivie d’un débat sur les disparitions forcées et le combat pour la vérité et la justice, à 20h, dans la salle du Conseil municipal.

Exposition « Ni vulgaire, ni subalterne », du 17 au 27 octobre, Espace des Grésillons

Film « J’ai vu tuer Ben Barka », jeudi 23 octobre,19h30, Espace Aimé Césaire

By

Mehdi Ben Barka pour la vérité et la justice – 29 Octobre 1965 – 29 Octobre 2014

L’Institut Mehdi Ben Barka – Mémoire Vivante et le SNES – FSU appellent à un rassemblement à sa mémoire.arton1683-fb73b

49 après ….

- Les raisons et les complicités d’états continuent de protéger les assassins.
- Les gouvernements français et marocain doivent aider l’action de la justice pour la vérité.

 

Le mercredi 29 Octobre 2014 à 18H00

Boulevard Saint-Germain face à la Brasserie LIPP

Métro : Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon

 

By

Mehdi Ben Barka pour la vérité et la justice – 29 Octobre 1965 – 29 Octobre 2014

L’Institut Mehdi Ben Barka – Mémoire Vivante et le SNES – FSU
appellent à un rassemblement à sa mémoire.

49 après ….

– Les raisons et les complicités d’états continuent de protéger les
assassins.
– Les gouvernements français et marocain doivent aider l’action de la
justice pour la vérité.

Le mercredi 29 Octobre 2014 à 18H00

Boulevard Saint-Germain face à la Brasserie LIPP

Métro : Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon


———————————-
Avec le soutien de : (premiers signataires)
Association des Marocains en France (AMF), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF),
Association des Parents et Amis des Disparus au Maroc (APADAM), Association de Défense des Droits de
l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association des Marocains de Belgique pour les Droits de l’Homme (AMBDH),
Forum Marocain Vérité et Justice – France ( FVJ-France), Fédération Euro-Méditerranéenne contre les Disparitions
Forcées (FEMED), Parti Socialiste Unifié en France (PSU), La Voie Démocratique en France, Parti de l’avant-garde
démocratique et socialiste en France (PADS), Union Socialiste des Forces Populaires en France (USFP France),
Association Mémoire Vérité Justice France (MVJ France), Sortir du Colonialisme, …

—————————————

« Ce qui importe c’est la définition des pouvoirs et des responsabilités devant le peuple,
et la mise en place d’institutions authentiquement populaires » Mehdi Ben Barka

By

Affaire Ben Barka : Après les blocages, on s’attaque à l’avocat de la famille

Nous, associations et organisations signataires, sommes scandalisées d’apprendre que l’avocat de la famille Ben Barka, Me Maurice Buttin, sera jugé le 18 février 2014 à Lille pour « violation du secret professionnel ».

Force est de constater qu’au lieu d’agir dans le sens de la levée des blocages pour favoriser la manifestation de la vérité sur le sort de la disparition de Mehdi Ben Barka, les autorités judiciaires françaises n’ont mieux trouvé que de poursuivre en justice le plus ancien avocat de la famille Ben Barka qui prend en charge l’affaire depuis 50 ans.
Elles reprochent à Me Maurice Buttin d’avoir divulgué des secrets de l’instruction à propos des mandats d’arrêt internationaux lancés contre les sécuritaires marocains en 2007*.

Cette plainte fait curieusement suite à celle de Miloud Tounsi, concerné par ces mandats d’arrêt, contre le journaliste Joseph Tual , spécialiste de l’affaire. Ce procès a, rappelons-le, été perdu par Miloud Tounsi.
Au moment où les blocages politiques continuent d’empêcher la justice de progresser dans l’établissement de la vérité, les autorités judiciaires françaises s’en prennent scandaleusement à l’avocat de la famille de la victime.

Par ces procédés d’intimidation, on tente vainement d’empêcher la famille Ben Barka et son avocat de poursuivre ce travail acharné, entamé il y a presque 50 ans, et de rechercher la vérité quant aux circonstances exactes de la disparation du leader marocain.
Cela confirme malheureusement la volonté de poursuivre la même politique de complaisance et de complicité avec les autorités marocaines pour que rien ne soit dévoilé sur ce crime abominable commis au cœur de Paris.

Les associations et les organisations signataires dénoncent ces procédés et réaffirment leur soutien à Maitre Buttin et à la famille Ben Barka. Elles considèrent que rien ne pourra arrêter le combat engagé pour que triomphent la vérité et la justice.

Paris, le 13 février 2014
——————————————————————-
Pour signer ce texte, veuillez envoyer un message à : ayadhram@orange.fr ou cherbib@gmail.com

* Les cinq personnes visées par ce mandat d’arrêt international sont le général Hosni Benslimane, chef de la gendarmerie royale marocaine, Abdelkader Kadiri, ancien patron de la Direction Générale des Etudes et de la Documentation (DGED, renseignements militaires), Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, l’un des membres présumés du commando marocain qui aurait enlevé Ben Barka, Boubker Hassouni, infirmier et agent du Cab 1, une des unités des services marocains ultrasecrète, et Abdelhaq Achaachi, également agent du Cab 1.

——————————-

Premiers signataires :

Institut Mehdi Ben Barka-Mémoire Vivante – ASDHOM – AMBDH – ATMF – CRLDHT – Vérité et Justice pour Farhat Hached….etc

By

Affaire Mehdi Ben Barka : lettre ouverte au Président de la République Française & appel au rassemblement

Lettre ouverte conjointe de : AMF – ASDHOM – ATMF –FMVJ/France -APADAM

Monsieur le Président de la République Française,

Le 29 octobre 1965 Mehdi Ben Barka est enlevé devant la brasserie Lipp à Paris par deux policiers français. A ce jour, la vérité n’a toujours pas été faite sur les conditions exactes de la disparition forcée de l’un des principaux représentants de l’opposition marocaine et du mouvement international de la solidarité des peuples du tiers-monde, victime emblématique des années de plomb marquées par des violations graves des droits humains au Maroc.

Les questions essentielles posées par sa famille et ses amis demeurent toujours sans réponse :

– Comment est mort Mehdi Ben Barka ?
– Qui sont ses assassins ?
– Où est sa sépulture ?
– Toutes les responsabilités ont-elles été établies ? …

A l’occasion du 48ème anniversaire de l’enlèvement et de l’assassinat de Mehdi Ben Barka, nous vous adressons cette lettre pour vous demander de favoriser l’accès à la justice de tous les éléments et informations pouvant aider à la manifestation de la vérité avant qu’il ne soit trop tard – les témoins vieillissent et les éléments matériels risquent de disparaître.

L’instruction judiciaire – qui est toujours ouverte depuis près d’un demi-siècle – peine à aboutir.

Face aux blocages des autorités judiciaires marocaines qui n’ont pas donné suite à ses commissions rogatoires, le juge d’instruction français en charge du dossier a signé en octobre 2007 quatre mandats d’arrêt internationaux. Ces mandats visent le général Hosni Benslimane, chef de la gendarmerie royale marocaine, le général Abdelhak Kadiri, ancien patron des renseignements militaires, Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, un membre présumé du commando marocain auteur de l’enlèvement et Abdelhak Achaachi, agent du Cab 1, une unité secrète des services marocains. A ce jour, ces mandats ne sont exécutables qu’en France, le ministère français de la Justice ne les ayant toujours pas transmis à Interpol.

Pourtant, au titre de leurs fonctions au moment des faits, ces personnes connaissent une partie ou toute la vérité.

Depuis plusieurs années, la famille de Mehdi Ben Barka et son avocat Me Maurice Buttin n’ont cessé de demander la dé-classification de tous les documents en 2 relation de près ou de loin avec l’Affaire Ben Barka que le ministère français de la Défense refuse de communiquer à la Justice, s’abritant derrière le secret-défense qui couvre toujours ces documents.

Nous considérons qu’il est du devoir et de la responsabilité des autorités
françaises de dévoiler tous les éléments nécessaires à la procédure judiciaire en
cours en France afin de soutenir la recherche de la vérité. Il vous appartient,
Monsieur le Président de la République, de prendre toutes les mesures
nécessaires afin que toute la vérité se fasse sur le sort de Mehdi Ben Barka.

Cette situation d’inertie et de blocage ne doit plus durer après tant d’attente et d’espoirs déçus. Faire la lumière sur l’enlèvement et la disparition de Mehdi Ben Barka, c’est d’abord permettre à sa famille de faire son deuil (comment faire un deuil quand il n’y a pas de corps ?), mais c’est aussi répondre aux aspirations de vérité et de justice de leurs proches, de leurs amis et de tous les démocrates qui, année après année, se rassemblent tous les 29 octobre à Paris.

Faire la vérité sur le sort de Mehdi Ben Barka contribuera de manière très significative à aider à la manifestation de la vérité sur le sort de toutes les victimes de la disparition forcée au Maroc dont le sort est encore inconnu, et soutiendra les aspirations de nos sociétés pour la démocratie, la dignité et la justice sociale.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre demande et vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

Paris, le 23 octobre 2013

Présidente de l’AMF : Souad Frikech/ Chaouih

Président de l’ATMF : Driss Elkherchi

Président de l’ASDHOM : Ayad Ahram

Président de FMVJ/France : Abdelhaq Kass

Président de l’APADAM : Rachid El-Manouzi

——————————————————–

——————————————————–

Rassemblement pour le 48e anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka – Pour la vérité et la justice

Rassemblement le mardi 29 octobre 2013 à 18h, boulevard Saint-Germain, face à la Brasserie Lipp, métro : Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon

29 octobre 1965 – 29 octobre 2013

L’Institut Mehdi Ben Barka, Mémoire vivante et le Snes-FSU appellent à un rassemblement à la mémoire de Mehdi Ben Barka.

48 ans après…

– les raisons et les complicités d’Etats continuent de protéger les assassins ;
– les gouvernements français et marocain doivent cesser d’entraver l’action de la justice pour la vérité.

Avec le soutien de (premiers signataires) :

Association des Marocains de France (AMF), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Association des parents et amis des disparus au Maroc (Apadam), Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (Asdhom), Association des Marocains de Belgique pour les droits de l’Homme (AMBDH), Forum marocain Vérité et justice – France (FVJ-France), Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (Femed), Parti socialiste unifié en France (PSU), La Voie démocratique en France, Parti de l’avant-garde et socialiste (Pads), Union socialiste des forces populaires en France (USFP France), Association Mémoire/Vérité-Justice France (MVJ France), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), Le Parti de gauche, Parti communiste français (PCF), Fondation Jean Jaurès (FJJ), Fondation Frantz Fanon, Le Manifeste des libertés, Association française d’amitié et de solidarité Peuples Afrique (Afaspa), Fédération internationale des ligue des droits de l’Homme (FIDH), Europe écologie Les Verts (EELV), Ligue des droits de l’Homme (LDH), AMDH-Paris/IDF…

By

Mehdi Ben Barka pour la vérité et la justice

L’Institut Mehdi Ben Barka – Mémoire Vivante et le SNES – FSU appellent à un rassemblement à sa mémoire

47 années de silence, ça suffit

– La recherche de la vérité doit progresser en France et au Maroc.

– Les raisons et les complicités d’états doivent cesser d’entraver l’action de la justice.

Le lundi 29 Octobre 2012 à 18H00

Boulevard Saint-Germain face à la Brasserie LIPP
Métro : Saint-Germain-des-Prés
Agrandir le plan

Avec le soutien de :
Association des Marocains en France (AMF), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Association des
Parents et Amis des Disparus au Maroc (APADAM), Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc
(ASDHOM), Association des Marocains de Belgique pour les Droits de l’Homme (AMBDH), Forum Marocain Vérité et
Justice – France ( FVJ-France), Fédération Euro-Méditerranéenne contre les Disparitions Forcées (FEMED), Parti
Socialiste Unifié en France (PSU), Association Française Amitié Solidarité Peuples Afrique (AFASPA), La Voie
Démocratique en France, Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS Fédération Europe), L’association Sortir
du Colonialisme, La Fondation Frantz Fanon, Le Parti de Gauche, Parti Communiste Français (PCF) ,…

—————————————
« Ce qui importe c’est la définition des pouvoirs et des responsabilités devant le peuple, et la mise en place d’institutions authentiquement populaires » Mehdi Ben Barka
——————————————
Appel_29_Octobre_2012_Mehdi-Ben-Barka :

——————-
L’intervention de la famille BEN BARKA du rassemblement à Paris devant la Brasserie LIPP :
– Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=DqOJPKuXAKQ&noredirect=1

– Fichier en pdf : <doc819|center>