Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

SORTIE À LA BASE DE LOISIRS DU VAL DE SEINE

 
ATMF Argenteuil  continue ses activités estivales avec les sorties familiales, la première ayant eu lieu le 5 juillet dernier à la base de loisirs de Cergy Neuville ( 61 personnes ont participé)  et la deuxième ayant eu le 18 juillet. Une sortie familiale a été organisé  à la base de loisirs de Val de Seine située à Verneuil-sur-Seine, dans une belle ambiance très conviviale grâce notamment aux accompagnatrices(eur) Karima, Hayet, Camila, Souad et Mokhtar. 61 personnes en tout.

Prochaines sorties: le 27 à Ouistréham, le 1 aoûtsortie du 18 07 17 thumbnail_IMG_6221 thumbnail_IMG_6207 à Fort Mahon. les places sont déjà complet

By

3ème iftar à Argenteuil

By

8e rencontre sur l’histoire et la situation du mouvement Rifain.

L’ATMF National et ses associations membres en Ile de France ont organisé le 14 juin 2017 leur 8 ème rencontre sur l’histoire et la situation du mouvement Rifain
Avec la participation de Imad Attahiri et Anas Assanoussi ((Membres du Comité de Soutien au Mouvement Rifain de l’Ile de France).
Le débat a été  animé par Ouissam GHMIMAT, membre de Moussem Barbès.

 

 

By

Café littéraire

Le 12 juin 2017, café littéraire organisé par l’ATMF d’Argenteuil, avec Rachid Benzine, sociologue et islamologue.

Cette rencontre a rassemblé une soixantaine de personnes et fut suivie d’un Iftar, repas du ramadan.

18813638_1760396540643685_556600775392125056_n 19030283_1760396487310357_2740678248287675422_n 19060160_1760403380643001_2461741188678982689_n 19030322_1760403650642974_9095664628163048688_n 19030631_1760403700642969_7251028413334227414_n

By

Assemblée Générale de l’ ATMF Argenteuil

Le 22 avril 2017, de 14h à 20h, l’ ATMF d’Argenteuil  a organisé son Assemblée Générale qui s’est déroulée, dans de très bonnes conditions. Un rapport moral de qualité présenté par Mohamed a rappelé l’ancrage de l’ATMF dans la ville d’Argenteuil, les objectifs, les valeurs auxquels nous sommes attachés :
les actions socioculturelles et les actions militantes.
Un rapport d’activité très positif a été présenté par les référents des différents secteurs avec la projection d’un power-point. Le débat a été ouvert puis le rapport a été voté à l’unanimité. Roger Sala a relevé le nombre impressionnant d’activités menées par l’ATM, et se demande pourquoi nous ne sommes pas encore un centre social…
Mohamed a présenté le rapport financier validé par le commissaire aux comptes et qui est excédentaire cette année. On s’en félicite, c’est le résultat d’une bonne gestion financière. Le rapport financier a  aussi été voté à l’unanimité.

Après une pause gourmande, thé à la menthe par Brahim et petits gâteaux,  Mokhtar a eu la charge de présenter la liste des membres du CA et le renouvellement de son tiers conformément aux statuts. Les sortants étaient au nombre de 5 et les candidats au nombre de 7. Après le débat, la liste a été votée à l’unanimité. Le CA passe de 23 à 25 membres, dont 13 femmes et 12 hommes. Avant le mot de la fin, Mohamed a annoncé le projet du Moussem porté par le National.

Pour clôturer  les travaux, nous avons visionné le film  qui retrace les moments forts de l’ATMF durant toute l’année.
Un buffet dînatoire, pour terminer cette AG, a été proposé.
Nous sommes tous et toutes très fiers du déroulement des travaux et des actions menés durant toute cette année. Merci d’avoir œuvré à la réalisation de ce beau bilan !

18057123_10208951514128634_6649472433226062968_n 18033039_10208951514208636_2395877082716478752_n DSC07587

By

Un chantier d’insertion en restauration porté par l’ATMF

Mise en place d’un chantier d’insertion en restauration porté par l’ATMF et en partenariat avec le lycée Fernand et Nadia Léger du 3 au 7 avril. Tous les jours un repas de différentes saveurs a été  proposé au public.
#ATMF_Argenteuil

11 12 13

By

« Le diabète, parlons-en »

Sous le Thème « Le diabète, parlons-en »,une belle réussite du premier Forum de la Santé organisé par l’ATMF, le 5 avril 2017, dans les locaux attenants, avec des intervenants de qualité: Docteur CHEDIN chef de service de Diabétologie à l’hôpital d’Argenteuil, la Maison du Diabète et de la Nutrition, deux sages femmes, une association française des diabétiques du 95, une Nutritionniste, le Pharmacien du quartier etc. les habitants du quartier venus nombreux, l’espace retrait’Actifs, l’espace femmes etc. de belles interventions: du Docteur Chedin très apprécié par ses patients du quartier Val Sud. Un public très curieux qui a posé plein de questions habituellement peu présent dans les forums et réunions….

Capturesans-113333 sans-titre 555

By

La caravane pour les droits des femmes fait halte à Sens

la-caravane-pour-les-droits-des-femmes-fait-halte-a-sens_3142779
La caravane pour les droits des femmes de l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) s’est arrêtée à Sens ce samedi après-midi.

Orchestrée par Fouzia Hamhami en partenariat avec l’équipe de Sens, cette rencontre a ouvert la réflexion sur les violences conjugales autour de la projection du film de Claude-Michel Rome L’Emprise.

« L’objectif de ce dispositif est d’informer les femmes des quartiers populaires sur leurs droits en misant beaucoup sur l’éducation, explique Fouzia Hamhami. Avec nos vingt associations membres, nous bénéficions d’une expertise de terrain qui nous permet de cibler de vraies problématiques, concernant notamment les populations issues de l’immigration. »

Chez celles-ci, « le poids des traditions et la pression sociale sont encore plus forts. De nombreuses femmes font l’amalgame entre la loi française et les traditions et cela s’avère particulièrement délétère lors des situations de divorces ou de violences. » Pour que ces femmes sortent de ce carcan, la responsable de l’ATMF juge que l’accès au monde du travail est « un vecteur essentiel pour les amener à s’émanciper.

Malheureusement, une grande partie d’entre elles subissent encore les bas salaires et les temps partiels. S’en sortir reste difficile mais ça en vaut la peine. Nous sommes là pour ça ! »

À savoir. TMF Sens 5 Bis, rue de la Folie-Jeannot, 89100 Sens. Tél. 03.86.65.69.37 ; Mail : Atmf.sens@wanadoo.fr.

Source :http://www.lyonne.fr/sens/societe/2017/03/27/la-caravane-pour-les-droits-des-femmes-fait-halte-a-sens_12339264.html

By

Une Caravane pour les Droits des femmes

 

COMMUNIQUE 
L’ATMF se félicite de la pleine réussite de la célébration du 8 mars, Journée internationale de luttes pour les droits des femmes.
Cette journée, placée sous le thème de « Hommage à nos mères courage » un bel hommage leur a été rendu en toute dignité.
Conçue comme une manifestation itinérante d’Aix-en-Provence, la caravane s’est posée à Argenteuil le 8 mars et continuera son périple vers Gennevilliers, puis vers le Nord ensuite vers le centre, puis à Paris. Hier à Argenteuil, plus de 130 personnes étaient présentes à cette journée, qui fut  un grand succès !
Pour l’ouverture, après le mot de bienvenue de l’ATMF, il a été rappelé le rôle crucial trop souvent oublié, de la femme-mère dans la société et particulièrement dans nos quartiers populaires.
Des mères-courage qui se lèvent aux aurores pour aller au travail, pour ensuite accompagner les enfants à l’école, et venir à 9 heures à l’ATMF pour apprendre le français. Puis elles vont chercher les enfants parce que la cantine coûte chère, les ramènent à l’école puis après le goûter les emmènent à l’ATMF en soutien scolaire, tandis qu’elles repartent au travail après les fermetures des administrations. Tous les jours, c’est un exploit qu’elles réalisent pour recommencer le lendemain ! Elles ne ménagent pas leurs efforts pour assurer le confort de leurs enfants, parfois seules…
Nous sommes loin de la caricature de la femme immigrée soumise.
Il y eut aussi un bref historique et l’origine de la journée mondiale de la femme, chiffres à l’appui, concernant l’inégalité qui existe entre les femmes et les hommes, la précarité, les violences qu’elles subissent etc.
Tout au long de l’après-midi, de belles expositions : des compositions en collages réalisées par les femmes des ASL sous plusieurs thèmes : la violence à l’égard des femmes, travailleuses précaires.
D’autres expos, des ateliers photo langage réalisés par l’espace femmes citoyennes ainsi que des toiles réalisées par Houda Hassoun.
Mr Othman Mersali, artiste autodidacte, nous a fait l’honneur de nous prêter deux beaux tableaux qu’on a exposés : un qui représente une barque de migrants en dérive en mer méditerranée, l’autre, deux femmes voilées en haik titré « la parlotte ».
Les deux interventions de Kamilia Absi (avocate) et Fatima Ouassak (politologue) ont toutes deux su captiver l’auditoire, essentiellement des mamans.
Pour l’ATMF, il est important d’associer les mamans à des réflexions qui les concernent, elles méritent qu’on fasse AVEC elles et non pas pour Elles !
Kamilia Absi a apporté un éclairage juridique concernant le Statut personnel des femmes maghrébines et son effet en France etc..
Fatima Ouassak a développé son exposé sur la discrimination multifactorielle ou intersectionnalité qui tire ses racines dans l’histoire coloniale, les représentations caricaturales de la femme immigrée, etc.
Mieux comprendre pour mieux lutter contre ces discriminations.
Le débat avec la salle était très riche ! La parole a été donnée à celles qui ne la prennent que trop rarement, celles qui sont invisibilisées : les mamans, les grandes oubliées dans nos quartiers populaires.
Pourtant, ce sont elles les premières éducatrices, et par leur courage, elles nous donnent de véritables leçons de vie !
Deuxième partie : Visionnage du film de Bouchera Azzouz et Marion Stalens « Nos mères, nos Daronnes » retraçant des parcours de femmes courageuses, suivi d’un débat très animé avec la salle
Ensuite 3 apprenantes en ASL ont lu des passages du livre « Prière à la lune » de Fatima El Ayoubi, écrivaine, qui comme elles n’a pas eu la chance d’aller à l’école, un bel exemple de réussite pour ces femmes courageuses !
Les enfants ont eux aussi rendu hommage à leur manière, aux mères par des dessins sous le thème : Egalité femmes/hommes. Atelier encadré par deux animatrices.
Un quizz pour tester nos connaissances sur l’origine de la journée de la femme, Zabibou a fait participer tout le monde.
Nous avons terminé cette journée sur une note de convivialité, un buffet et du thé à la menthe.
Un grand BRAVO à toutes et à tous pour la brillante réussite de cette journée de luttes pour les droits des femmes !
Un hommage vibrant où toutes les générations étaient représentées, les jeunes, les enfants, l’espace Retrait’Actifs etc .
Prochaine étape de la caravane : Le 15 mars à Paris.
Fouzia Hamhami

thumbnail_IMG_5342thumbnail_IMG_5329 thumbnail_IMG_5337 thumbnail_IMG_5332 thumbnail_IMG_5310

By

Argenteuil : un dernier espoir pour la famille d’Ali Ziri

images« On croyait l’affaire Ali Ziri terminée. Ce retraité algérien est mort le 11 juin 2009 à Argenteuil, deux jours après une arrestation houleuse par la police. Une première autopsie avait conclu à une « fragilité cardiaque » et confirmé la « forte alcoolémie » du sexagénaire. Une contre-expertise révéla finalement la présence de 27 « hématomes de 12 à 17 cm » sur le corps.

Après six années de procédure, la Cour de cassation a validé il y a un an le non-lieu prononcé par la cour d’appel de Rennes en décembre 2014 à l’encontre des policiers mis en cause. Mais l’affaire pourrait désormais rebondir devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). C’est en tout cas l’espoir de Stéphane Maugendre, l’avocat de la famille, qui a saisi la juridiction à l’été 2016, considérant que « l’Etat français n’a pas instruit correctement le dossier ». « La CEDH a transmis la requête à l’Etat français qui vient de répondre ne pas être favorable à un règlement amiable de cette affaire, explique le conseil. Je dois désormais transmettre mes observations. On devrait être convoqué pour une audience

Et l’avocat d’énumérer, selon lui, les manquements dans l’instruction : « J’avais demandé que les juges entendent eux-mêmes les policiers, qu’une reconstitution en présence des experts et des policiers ait lieu et que la bande-vidéo de l’arrivée au commissariat soit visionnée. Rien n’a été fait. La France a déjà été condamnée pour mauvaise instruction dans une affaire similaire. » Stéphane Maugendre espère ainsi que la cour s’appuiera « sur l’avis du dernier expert ». « Il avait déclaré qu’Ali Ziri était décédé suite à un arrêt cardiaque dû à un phénomène d’asphyxie causé par la technique du pliage (NDLR : qui consiste à faire pression sur le haut des cuisses afin que la tête soit sur les genoux) pratiquée par les policiers, rappelle-t-il. La cour exige une instruction impeccable lorsqu’une personne décède alors qu’ielle est entre les mains de la police. »

  Le Parisien.fr