Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Cultures Urbaines

Pour la cinquième année consécutive, plusieurs habitants, des jeunes des quartiers et du centre-ville d’Aix en Provence étaient au rendez-vous au Parc paysager au jas de bouffan pour vivre de nouveau les « cultures urbaines » dans leur richesse et leur diversité. La rencontre des habitants, et des jeunes avec des artistes dans le parc de leur quartier a été vécue avec intérêt.
Cette manifestation a été organisée par l’ATMF, ses partenaires, les jeunes du Jas de Bouffan et Avec le soutien de l’ATMF national. Ces derniers ont fait encore une fois preuve d’un dynamisme révélateur de leur engagement dans la vie de leur quartier.

Au terme de contenu et de déroulement :

Jeux pour enfants : Structure gonflable/ Un grand plaisir pour les petits qui se sont amusés sans relâche.
Atelier Taekwondo animé par deux éducateurs sportifs (AUC Taekwondo)

Des stands tenus et gérés par des jeunes filles (la recette est prévue pour financer une partie de leur Week end à Walt Disney avec l’ATMF) : gâteaux, crêpes, glaces, bonbons, thé, café.

Un stand Barbecue (les merguez) et boissons, tenu et géré par des jeunes du quartier.

Des spectacles danse : contemporaine avec « les Etoile de l’ATMF », avec DANCE HALL LES SAUVAGES.

Des chanteurs amateurs et des artistes
1
– IMANE de THE VOICE
– CLARA LCH
– MORJANE
– MENDOZA (amateurs jeunes du quartier)
– ZIZOU ET NASS (professionnels)
– DIDJAY MIX (musique et chant multiculturel)
– TRESSYM’BEATBOX
– LE RAPPEUR MOH : Rap

Une diversité des musiques et des chants qui a répondu aux attentes du public, enfants, jeunes et adultes. Tout s’est déroulé dans la bonne ambiance, la joie et la convivialité.

Bravo aux organisateurs et organisatrices ! : jeunes salariés de l’ATMF, des bénévoles, des volontaires, des partenaires et des jeunes du Jas de Bouffan

19667912_451995678500581_4120524692598936661_o

19620341_451995691833913_5295565605006070700_o 19679351_451995531833929_7251415414937943891_o 19693688_451996121833870_3593795837496746532_o 19702643_451995711833911_8754603801135600756_o 19875445_451995738500575_4291466545535758429_n

19601229_451996068500542_5722084447608761148_n 19656907_452193825147433_5316458156131012402_n 19702726_451996445167171_6721344615258462112_o 19601189_452193955147420_8999648865913518544_n 19693451_451995865167229_7506776773029847137_o 19620870_451996281833854_9215875473875182103_o 19702840_451996495167166_3294802984184021006_o 19577527_451995558500593_8371428525479377818_o 19732352_452194041814078_1484965107909606249_n 19620927_451996398500509_2542548653846435154_o

By

Culture Urbaine à Aix-en-Provence

Le 1er juillet 2017, l’ATMF d’Aix-en-Provence organise sa 5eme édition Culture Urbaine au théâtre de Verdure du  parc Vilers. De nombreux artistes sont invités et

plusieurs activités seront proposées.
19420406_445998832433599_9160082892607537613_n

By

« Combattre les discriminations racistes »

Formation « Combattre les discriminations racistes » au centre #ATMF Le Pollux à Aix-en-Provence jeudi 29 et vendredi 30 juin 2017.

 
Organisme : IFAR (Intervention-Formation-Action-Recherche)
Intervenant : M. Ahmed Benyachi
Nombre de participants(es) : 6 jeunes de l’ATMF d’Argenteuil – 7 jeunes et 6 adultes (salariés et bénévoles) de l’ATMF Aix en Provence.
Support : film documentaire

 – Compte rendu 

Le formateur a débuté son intervention par un rappel historique de la discrimination en relatant les différentes phases de l’histoire (début XXème siècle) qui a donné racine à ce fait social.

Qu’est-ce que la discrimination ? Quelles sont les différentes formes et situations de discriminations ? Les critères ? les lois/voie pénale/voie civile ?

Beaucoup d’échanges enrichissants autour des formes de discrimination : discrimination directe, indirecte, systémique. Savoir les différentier, les identifier et y faire face.

Les critères sont nombreux (Source : Défenseur de droits) dont voici quelques-uns : L’âge-  L’apparence physique – L’appartenance réelle ou supposée à une ethnie – Le sexe – L’appartenance à une religion déterminée-  L’état de santé- L’orientation sexuelle- La grossesse -Les activités syndicales -L’origine – Le lieu de résidence- la capacité de s’exprimer dans une langue autre que le Français.

Ces critères et d’autres sont interdits par la loi et encadrent la lutte contre les discriminations.

Le formateur a privilégié l’interview des participants(es), leur donnant l’occasion de bien maitriser le concept de discrimination, les définitions précises. Il leur a été demandé d’exprimer leur propre expérience, leur vécu…

C’est une démarche pédagogique participative et ouverte qui a mis les participant(e)s dans un état de confiance.  Le formateur a veillé à la prise de parole de chacun dans le respect, l’écoute et la compréhension mutuelle.

Des conseils pratiques ont été donnés aux jeunes : la violence n’éradique pas l’acte discriminatoire. Il faut plutôt résister, lutter et rester soi-même. Ne rien faire serait accepter et légitimer cet acte prohibé. Lutter contre c’est affirmer l’accès à la citoyenneté à part entière.

L’intervention a été appuyée par la projection de deux scénettes et du film documentaire de Yamina Benguigui » le plafond de verre » film de 2005 mais toujours d’actualités. Il démontre les jeunes issus de la deuxième génération des immigrés, qui, en dépit de leurs efforts multiples se heurteront au plafond de verre, aux aspects invisibles des pratiques sociales (préjugés racistes, les idées reçues, les clichés, les stéréotypes…)

Les participants(es) ont exprimé à la fin de la dernière séance leur satisfaction. Ils ont montré leur aptitude et capacité à prendre conscience du concept de discrimination. Ils sont partis en se posant beaucoup d’autres questions…

La formation était pertinente et s’est déroulée dans une ambiance de convivialité.

Des fiches ont été distribuées aux participants(es) :

Fiches individuelles de renseignements, d’autorisation à l’image et d’évaluation.

 

 

19429768_447473312286151_3158768407013494131_n

19554068_1569718119727188_8109103392524398643_n 19554049_1569718093060524_1223313655732985617_n 19554040_1569717963060537_2827347222963393979_n

19488896_1570779429621057_3070866975677799238_o 19467799_1570779232954410_477721904385226791_o

By

La fête de l’Aid avec les résidents d’ADOMA

L’ATMF d’Aix-en-Provence a fêté l’Aid  avec les résidents d’ADOMA, des gâteaux ont été préparés par un groupe de femmes de l’ATMF.
Un grand  moment de partage en famille.
19400104_1565730263459307_6109776160424067797_n 19420684_1565730116792655_2686394245867610423_n 19468005_1565729993459334_3792642326330386850_o 19510596_1565730086792658_2918162802115152148_n 19554167_1565729976792669_8889268048720345738_n

By

Assemblée Générale de l’ATMF d’Aix-en-Provence

L’assemblée générale de l’ATMF d’Aix-en-Provence s’est tenue lundi 12 juin 2017 au Centre le Pollux en présence d’une soixantaine de personnes.
Après la présentation du rapport financier, du rapport d’activités 2016 et leur validation, Nacer a clôturé cette assemblée par un historique du mouvement du RIF et à rappeler la magnifique mobilisation des Rifaines et des Rifains malgré la répression et les arrestations .
La rupture du jeûne iftar s’en est suivie avec toutes les personnes présentes et un groupe des résidents d’Adoma. Ce moment convivial a été apprécié par tout le monde.
19059771_1551347311564269_6758712831050152847_n IMG_2196 19059496_1551347358230931_6164635403352653508_n IMG_2210 (1) IMG_2202 IMG_2205 IMG_2208 (1)

By

La fête des voisins ATMF AIX-EN-PROVENCE

A l’occasion de la fête des voisins l’ATMF AIX-EN-PROVENCE  a organisé , le 19 mai 2017, devant le centre de Pollux,  un grand repas partagé avec les voisins et les amis de l’ATMF  dans une ambiance très conviviale 18301311_422732238093592_6588430995255737949_n 18664243_431214843911998_8375894888411409168_n 18588967_431214963911986_6652916198076571360_o 18664488_431214857245330_270381500310123952_n 18671566_431218377244978_7811924711655615966_o

By

Paix, rire, rêve…Projet Street ART

L’atelier Graff avec KADIVERS sous le thème « Rire », « Paix », « Rêve » a été organisé en plein air devant le centre Pollux en toute sécurité avec comme outils : bombes de peintures, masque de protection, paires de gants, pinceaux.
Il s’est déroulé dans une ambiance ludique et pédagogique avec un graffeur qualifié.
Cet atelier a été l’occasion pour beaucoup d’enfants de développer leur créativité. Ils ont pu s’exprimer au travers des formes, des couleurs, des mots…La réalisation collective de deux fresques (une sur une toile, et une autre sur un film en cellophane) était valorisante.
La fresque réalisée sur une toile fait l’objet de décoration du centre de l’association.

17966530_1548835588462979_7503654084051720340_o 18077081_1548835591796312_8327375987488664833_o 18055697_1548835525129652_2956069103933021826_o18076796_1548835335129671_2962978068199305736_o

 

18121381_1548835331796338_4983530855794366797_o

By

la caravane ATMFienne Pour les Droits des Femmes.

 

La Caravane pour les droits des femmes avait démarré d’Argenteuil tôt le matin du 25 mars, en passant par Gennevilliers en route vers l’ATMF de Sens,en tout 8 caravanières et caravaniers : Mokhtar,Nidal,  Souad et moi pour Argenteuil, Abdallah Moubine, Aida, Samia et Mina pour Gennevilliers tout le voyage s’est déroulé dans une belle ambiance au son du Bendir…La Caravane pour les Droits des femmes est arrivée au local de l’ATMF de Sens,  accueillis par les ami(e)s Larbi, Séverine, Claudie, Régine et Yacoub…environ  30 personnes présentes de l’espace femmes.
Nous avons passé une très belle après-midi riche en réflexions autour des violences faites aux femmes après le visionnage du film « L’emprise » de Claude-Michel Rome suivi d’un débat qui a mis en relief  comment un espace de solidarité féminine comme il en existe à l’ATMF permet de délier les langues et d’en parler, ce qui constitue une première étape pour les victimes,leur faire prendre conscience et réagir…Larbi a souligné le rôle éducateur des mères en rapport avec le genre dès leur jeune âge. Séverine nous a livré un témoignage très émue sur son vécu de femme victime de violences conjugale, le fait d’en parler l’avait beaucoup aidé, aujourd’hui elle en parle pour encourager les autres victimes…
Nous avons terminé cet événement par une ​​collation délicatement préparée par les femmes de l’ATMF de Sens dont notre camarade  Naima et d’autres…encore merci à tous et à toutes pour l’accueil chaleureux de cette première étape de la Caravane pour les droits qui sera reconduite l’année prochaine..
Cet événement a été couvert par la presse locale.
Je vous envoie quelques photos et une vidéo mémorable de notre périple dans l’Yonne!

17499507_10208714055832325_2196651796281684251_n17545432_10209588573694048_2258207662262027625_o17553461_10209588569653947_6081944730463540608_nJournal Yonne Sens

By

« Femmes et liberté »

C’est avec succès que l’ATMF d’Aix en Provence, ses partenaires et son Réseau Femmes ont réalisé la célébration de la journée de luttes pour les droits des femmes sous le thème « Femmes et liberté » avec la présence de plus de 150 personnes de tous âges et de cultures différentes.
Cette journée a été inscrite dans la dynamique du réseau femmes de l’ATMF national et dans son projet « la caravane des droits des femmes ».
Nos remerciements vont à tout le public, hommes,femmes et jeunes, associations, groupe de femmes qui a participé aussi bien à l’organisation qu’au déroulement de la journée avec de belles prises d’initiatives.
Nos remerciements vont également à Fouzia Hamhami, au Mokhtar Merkaoui, à Souad, à Malika et à Fatima (membres de l’ATMF Argenteuil) qui se sont déplacés d’Argenteuil dans le cadre de la caravane des droits des femmes. Nous saluons leur volonté d’avoir donné à ce projet un bon dynamisme de départ.
La présentation de la journée a été marquée par le rappel de l’origine de la journée de la femme, en tant que manifestation et lutte pour les droits des femmes et non pas une fête de la femme.
La journée a débuté par une belle exposition pendant 2 heures des différents ateliers avec des animations qui ont attiré l’attention, et l’envie d’y participer de plusieurs personnes y compris de certains hommes :  atelier de gym chinoise douce – atelier d’écriture –atelier aquarelle-atelier philo—atelier peinture sur verre- atelier crochet et tricot. Par ailleurs, une exposition des travaux artistiques et manuels des femmes, du stand de l’ATMF, de ses partenaires LDH et l’AGESA durant tout l’après-midi a été très appréciée.
Passer un message d’amour et de paix est parfaitement compatible avec la lutte pour les droits des femmes.  La jeune étudiante Lucie Argaud avec sa flute a pu passer ce message avec un talent et une douceur remarquables  avant de passer à la conférence/débat, deuxième partie de la manifestation.
Constance de Gourcy, (Département de sociologie, laboratoire Méditerranéen de Sociologie), a pris la parole en premier expliquant la triple invisibilité sociale de la mère.
Elle a abordé la question de l’invisibilité sous l’angle de la maternité. On parle communément dit-elle de « double journée » pour les femmes qui concilient travail salarié et activité domestique, mais on oublie l’activité de soins que prennent en charge les mères. Ces activités spécifiques à la maternité autorisent à parler d’une triple journée dans la nécessaire conciliation de ces différentes activités. Ces considérations ont été illustrées à partir des anecdotes et de l’exemple  d’une mère de huit enfants, qui en marge de la société et en plein exil,  a pu être actrice de son émancipation et de sa réussite.
Saida Schreiner de l’ATMF a rebondi sur cette question en rappelant l’exemple des femmes du quartier y compris les primo arrivantes. Ces femmes manifestent une grande volonté et un potentiel, indicateurs de leur capacité à intégrer la société française, à se confronter aux obstacles et à réussir. Ces femmes s’investissent dans des formations, beaucoup d’autres adhèrent au tissu associatif, militent pour leurs propres droits, et la plupart cherchent à accéder au marché de l’emploi, sachant que le travail est primordial pour l’autonomisation et l’indépendance financière et économique.
L’accent a été mis sur les bas salaires qui concernent un grand nombre de femmes en France dont beaucoup de femmes immigrées.  Un salaire faible n’assure aucune indépendance et entraine la précarité à long terme. Les femmes en général sont les premières victimes de la crise et les immigrées sont encore plus en difficulté.
Anne Chicard, juriste (CIDFF) a rebondi sur la question de la crise en rappelant la citation de Simone de Beauvoir : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant »
Elle a par la suite dressé une longue liste des régressions du droit des femmes en citant en premier Donal Trump.  Pour lui, « Il doit y avoir des formes de punition [pour les femmes qui avortent] ».
Le droit à l’avortement est remis en cause actuellement dans plusieurs pays dans le monde (Espagne, Pologne, Russie…).
Dans 100 pays à travers le monde, les femmes n’ont pas la possibilité d’exercer un certain type de travail tout simplement parce qu’elles sont des femmes. Plus de 150 pays disposent encore d’au moins une loi discriminatoire envers les femmes, et seuls 18 pays n’ont aucune loi qui les désavantage.
Pour le député polonais d’extrême droite, Janusz Korwin-Mikke, « Les femmes doivent gagner moins, parce qu’elles sont plus faibles, plus petites, moins intelligentes »
Dans 59 pays : il n’existe pas de lois contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel.
Beaucoup d’autres exemples ont été cités, révélateurs des régressions des droits des femmes dans le monde.
Parmi les progrès relatifs que la juriste a cités, il y a l’abolition de la loi qui autorisait au Marocpar exemple un violeur d’épouser sa victime même mineure ; le renouvellement de plein droit du titre de séjour pour les femmes victimes de violences conjugales conjointes de français ou venues par Regroupement familial (article L 313-12 CESEDA)  exception faite des femmes algériennes ;  le droit de vote pour les femmes saoudiennes, même limité aux élections municipales qui dans ce pays n’ont aucune véritable portée politique.
Ces exemples, en effet, sont significatifs du fait que cette journée pour l’ATMF est là pour rappeler et saluer les avancées,  mais aussi pour demeurer vigilants envers les droits des femmes qui se trouvent en péril et/ou menacés par la crise ou par la domination patriarcale.
Ces interventions ont été suivies par de nombreux échanges dans la salle qui ont duré plus d’une heure. Les divergences aussi bien que les points d’accord ont alimenté le débat.
Un groupe féminin de 8 à 11 ans de l’atelier éducatif de l’ATMF a présenté une danse contemporaine orientale « Amitié et solidarité » réalisée avec la danseuse Rachida (compagnie Sarahdanse). L’implication des jeunes dans cette journée s’inscrit dans la logique de l’éducation aux droits humains. Une telle éducation est fondamentale dans le réseau femmes de l’ATMF.
La journée a fini avec un moment de divertissement et de convivialité.
Schreiner Saida
thumbnail_17155805_392289237804559_5052507980753086768_n
thumbnail_16939411_392285414471608_8724120562172185795_n - Copie thumbnail_17098654_392289317804551_5177735230168573460_n thumbnail_16996457_392289201137896_5737321826107912180_n - Copie thumbnail_17190642_392346981132118_3400894023708815826_n thumbnail_17097493_392612544438895_7017308022596009438_o thumbnail_17191231_392613681105448_4204175226514665443_n SAM_0130
Credit photo Sabrina

By

ATMF Aix en Provence – La journée internationale des luttes pour les droits des femmes

Comme tous les ans, l’ATMF Aix en Provence et ses partenaires célèbrent la journée internationale des luttes pour les droits des femmes qui se déroulera samedi 04 mars 2017 au Centre social Château de l’Horloge au Jas de Bouffan.

Notre  journée s’inscrit  dans la dynamique du Réseau Femmes de l’ATMF National et son projet “La caravane pour les droits des femmes” conçue comme une manifestation itinérante.

Nous serions donc heureux de vous voir parmi  nous afin de partager un moment d’échange et de débat sur le thème  “Femme et liberté” et un autre moment de divertissements et de convivialité.

16903258_387723164927833_6226422529561140909_o