Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Rassemblement à la mémoire de Brahim Bouarram et de toutes les victimes de crimes racistes

Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, 29 ans, profitait d’une journée ensoleillée sous le pont du Carrousel. Il ne savait pas qu’on allait le précipiter dans la Seine et mettre fin à ses jours. Les assassins venaient de quitter le défilé du Front National.

Depuis, d’autres noms se sont ajoutés à la liste sinistre des victimes de crimes racistes.

 

C’est à sa mémoire et à celles de toutes les victimes du racisme dans ce pays, en souvenir à la souffrance de leurs proches que nous nous rassemblons ici, sur le lieu du crime innommable, le 1er mai de chaque année. La plaque commémorative du crime racial est posée, à la demande de nos associations, par la Mairie de Paris, un signe indélébile pour celles et ceux qui viendront après nous, pour tous les « visiteurs » qui passeront par cet endroit marqué désormais à jamais.

 

Depuis l’assassinat de Brahim Bouarram, le racisme a d’autres victimes.

Il a aussi gangréné la société sous d’autres formes : la xénophobie, l’antisémitisme, l’islamophobie, la ségrégation, la relégation, les discriminations aux droits fondamentaux, au logement, au travail, aux contrôles en tous genres. C’est toujours sous d’autres formes que le racisme s’enracine, avec la montée des extrêmes droites et des droites extrêmes. Y compris des branches entières de la République : les violences policières, les contrôles au faciès, les rôles plus que douteux de certains médias, une justice à géométrie variable dès qu’il s’agit d’enfants d’immigrés et de leurs parents.

 

Plus que jamais, nos associations et organisations, qui font de la lutte pour l’égalité et contre tous les racismes un combat de tous les jours, s’engagent à contribuer à la construction d’une véritable politique de la mémoire. Une mémoire, qui au nom des victimes du racisme et de la souffrance des leurs, construit encore plus de liens entre nous, plus de vivre en commun, et tend vers une société où la vie humaine, quelle que soit la couleur de sa peau, son origine ou sa confession, soit enfin, et pour toujours, une vie humaine digne et respectée pour toutes et tous.

 

Rassemblement le 1er mai 2017 de 11h à 12h, au Pont du Carrousel – Paris

Pour s’y rendre :

<iframe src= »https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2624.939126143485!2d2.3306746156744165!3d48.85937117928754!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x47e66e2885955555%3A0x49af9bd0a5012912!2sPont+du+Carrousel+Bridge!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1493018396155″ width= »600″ height= »450″ frameborder= »0″ style= »border:0″ allowfullscreen></iframe>

Premiers signataires : ATMF, LDH, MRAP, GISTI, FTCR, COPAF, Sortir du colonialisme, CEDETIM/IPAM, Femmes Plurielles, Solidaires, CFPE, DAL, MAFED, ASDHOM, ATF, CRLDHT, L’ACORT, AIDDA, MCTF, UJFP, REMCC, IDD, ADTF, Coordination contre le racisme et l’islamophobie, AMDH Ile de France, ASIAD, ACTION Antifasciste Paris-Banlieue, La Horde, ACTIT, Ensemble, Le Collectif « Vérité et justice pour Ali Ziri », PIR, NPA, OCL Paris, FASTI, COPAF, AFAPREDESA, Mouvement pour la paix…

 

communiqué du 1 mai 2017

communiqué du 1 mai 2017 pré-fini

 

By

FN et prolétariat : «Marion Maréchal Le Pen, vous n’êtes pas de notre monde»

Lettre ouverte : L’écrivaine Sandrine-Malika Charlemagne interpelle la députée d’extrême droite au sujet de ses attaques contre Philippe Poutou et martèle que le Front national ne défendra jamais l’intérêt des travailleurs.

Le 11 avril, lors de votre meeting à Bayonne, vous avez cru bon de rappeler que Philippe Poutou ne méritait pas sa place de candidat à la présidentielle. «Comme si le prolétaire était forcément crasseux, mal rasé, mal élevé…» Ce sont vos mots, en allusion au grand débat de la présidentielle, diffusé sur BFM TV le 4 avril, rassemblant les onze candidats. Durant votre discours, vous avez fait preuve d’un des plus grands mépris vis-à-vis de nous, gens de modeste condition, nous qui savons rester dignes malgré la fatigue quotidienne et le peu de moyens dont nous disposons pour notre bien-être. La fatigue du labeur que vous n’avez sûrement jamais éprouvée, je veux parler de celui effectué dans une usine, un supermarché, une petite exploitation agricole, un hôpital…

Avez-vous seulement travaillé pour 1 100 euros ou 1 500 net par mois ? Ressenti le poids du travail si peu rémunéré ? Vous ne connaissez bien évidemment dans votre chair aucun des problèmes que nous pouvons traverser, vous nous faites croire que vous lutterez contre le système, mais vous en faites partie intégrante. Ce système dont vous savez si bien user quand ça vous arrange. Comme on dit, vous êtes «née avec une petite cuillère d’argent dans la bouche». Tant mieux pour vous. Mais de quel droit nous insulter, en qualifiant un homme, à l’image du peuple, de mal rasé, crasseux ? En quoi Philippe Poutou, vêtu d’un polo ce soir-là, et non un marcel, comme s’empressa de le signaler Luc Ferry (qui devrait revoir Un tramway nommé désiravec Marlon Brando) était-il indigne de figurer à la tribune ? En quoi sa barbe de quelques jours, ou la tenue qu’il portait, d’un style décontracté et non «débraillé», justifierait qu’on le fustige ainsi ?

Je veux exprimer ici la colère et le dégoût que je ressens, en tant que fille d’une vendeuse en lingerie à Printemps, venue de Picardie pour gagner de quoi payer son pain à Paris, et d’un cuisinier algérien, arrivé en France vers sa vingtième année, mort à 49 ans, ne profitant guère des douceurs de la vie. Aujourd’hui, ma mère, 70 ans, touche 1 200 euros par mois, en partie grâce à ses «cotisations retraite complémentaire». D’autres ont des revenus bien plus faibles. Est-ce normal de vivre et de finir ainsi son existence ? Je voudrais que les prolétaires ne se trompent pas de chemin, ne se laissent pas endormir par les paroles de votre parti. Vous n’êtes pas de notre monde, vous ne serez jamais proches de nos préoccupations, vous ne travaillerez pas pour nous, le peuple, mais bel et bien contre lui. Jamais les prolétaires n’obtiendront de votre part un quelconque soutien : du bluff, du vent, du flan…

Vous promettez dans votre programme une revalorisation de 20% sur les petites retraites, mais il est certain que si votre parti se retrouvait au pouvoir, cette proposition ne verrait jamais immédiatement le jour. Le déficit, la dette de la France seraient vos excuses pour la remettre à plus tard. Et quant à vos choix soudains sur le retour à la retraite à 60 ans ? Que faisait votre parti lors des manifestations de 2010 pour la défendre. L’entendait-on s’en prendre à la dureté du travail et soutenir les millions de gens qui vivent de peu de si peu de trop peu pour tant d’heures de leur vie vendues à autrui ? Non, le Front national restait totalement muet sur ce sujet. Aujourd’hui, vous voudriez nous faire gober un sursaut de lucidité ? Une soudaine proximité avec nous autres, issus du «petit peuple». Ne nous laissons pas tromper. Ne soyons pas si bêtes. Je vous en prie, prolétaires des villes, des villages, des hameaux : jamais le Front national ne défendra vos intérêts. Il vous trahira.

 

Sandrine-Malika Charles écrivaine, coordinatrice communication de l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF).

 

 

————————

Source : http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/04/17/fn-et-proletariat-marion-marechal-le-pen-vous-n-etes-pas-de-notre-monde_1563274?xtor=rss-450M

By

FN : Chasser le naturel…

Communiqué commun des JC (Jeunes Communistes) Bobigny/Drancy, de l’ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France) et de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix)

 

Dimanche 9 avril, dans le cadre de l’émission Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, Marine Le Pen déclarait que « La France n’est pas responsable du Vel d’Hiv » et poursuivait en disant que « s’il y a des responsables, c’était ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France. ».

 

Pour rappel à Madame Le Pen, n’est-ce « pas la France » qui le 10 juillet 1940, par la voix de ses députés et sénateurs, représentants de la nation, votaient démocratiquement les pleins pouvoirs à Philippe Pétain ? N’est-ce « pas la France », qui, les 16 et 17 juillet 1942, sur décision du régime de Vichy, envoyaient plus 7000 policiers et gendarmes français collaborer avec le régime nazi pour arrêter plus de 13000 juifs français dont 4000 enfants. N’est-ce « pas la France » qui les envoyait par la suite au camp d’internement de Drancy avant d’être déportés vers les camps d’extermination nazis ? Et enfin n’est-ce pas cette même France qui mis en place des lois antisémites, la collaboration d’Etat, la Révolution Nationale et qui a abrogé les institutions républicaines et les libertés fondamentales de tous citoyens ?

 

Sa politique de « dé-diabolisation », savamment orchestrée et soutenue par la plupart des médias de masse, bute-telle sur sa volonté stratégique d’incarner le mythe de la France éternelle? Une pique à son honneur malade de « patriote » aura-t-elle suffit à mettre en branle le patient travail qu’elle avait entrepris pour se distancer d’un antisémitisme trop embarrassant quand le FN était dirigé par son père ?

 

Évaporés, ses efforts de drague à l’endroit de la supposée « communauté juive » de France ? Elle aura pourtant tout fait pour s’acheter une respectabilité et dépasser l’image antisémite accolée à raison à son parti, ne manquant pas une occasion de marteler que l’ennemi, c’est « l’islam politique » et de mentir éhontément à propos de l’antisémitisme que les musulman-e-s auraient chevillé au corps.

 

A moins que cette sortie ne soit destinée à attirer les électeurs de droite déboussolés par les scandales de la famille Fillon ? De toute façon, volontaire ou non, celle-ci rappelle ce que seuls les sots ne voulaient pas voir : le racisme est le « fonds de commerce » du FN, un parti qui n’hésite pas à changer de cible au gré de ses besoins électoraux : si l’islamophobie est l’épée du Front National, l’antisémitisme en reste le bouclier.

 

Sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, en meeting à Bayonne le mardi 11 avril, loin de jouer l’apaisement, a enfoncé le clou et élargi le champ du révisionnisme : « Il n’y aura pas de séduction communautariste, pas de repentance d’Etat, avec nous l’Histoire ne sera plus un outil de propagande politique (sic), d’auto-flagellation ». Aux oubliettes également, la fragile et insuffisante reconnaissance des crimes coloniaux ! Peu importe le régime politique sous lequel ils ont été commis, avec le Front national, la France n’est jamais responsable. Ni celle de Vichy, ni celle de la Libération, qui a pourtant perpétré les massacres odieux de Setif, Guelma et Kherrata.

 

Avec la plus grande fermeté, nous tenons à rappeler que nous condamnons tous les révisionnismes. L’extrême droite et ses sbires pourront essayer de relativiser tant qu’ils voudront les crimes de la France, ils n’abimeront pas notre mémoire et notre dignité.

JC Bobigny/Drancy-ATMF-UJFP le 12-04-2017

3_Communiqué_FN

 

3_Communiqué_FN

By

Marche pour la Justice et la dignité

Bonne dynamique de l’ATMF dans l’organisation de la marche du 19 mars 2017 #Marche_pour_la_justice_et_la_dignité et une présence importante des membres de l’ATMF

Une marche pour manifester contre le racisme, les violences policieres, la Hogra,la chasse aux migrant-e-s

17308746_10210712538187483_4742192425584984822_n 17309006_10210713362248084_8706414223699578008_nIMG_2094 17309006_10210713362248084_8706414223699578008_n17361691_10210712541067555_6775825968661539642_n 17309570_10210713359248009_5519416266300427210_n 17353498_10210713354647894_8177406537653838237_n 17361563_10210713217084455_2733958433116190838_n 17361962_10210713358527991_5617159138935877823_n IMG_2093 IMG_2111

By

Oui, après six ans, le peuple syrien réclame toujours la liberté!


DSC_3300

Le peuple syrien aspire aux mêmes valeurs que les Français : liberté, démocratie et dignité
Le régime  du dictateur Assad :
  • Emprisonne un citoyen toutes les 4 minutes
  • Blesse un citoyen toutes les 10 minutes
  • Fait disparaître un citoyen toutes les 13 minutes
  • Tue un citoyen toutes les 15 minutes
  • Tue 8 enfants par jour
  • Tue 4 citoyens sous la torture
Si Assad continue de massacrer le peuple syrien c’est grâce à ses soutiens : Poutine et Khameneiet aussi au silence des dirigeants occidentaux !
Pas d’impunité pour les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’Humanité
L’association Alsace-Syrie & l’ATMF ont organisé un rassemblement , le samedi 18 mars 2017 à  Place Kléber (Strasbourg), afin de  manifester leur solidarité avec le peuple syrien qui se bat pour sa dignité et à dénoncer les crimes atroces commis en Syrie depuis le début de la révolution 
Avec le soutien de :
Amnesty International Alsace ; IJAN International Jewish Antizionist Network ; UJFP-Alsace Union Juive Française pour la Paix
Contacts:
– Alsace-Syrie : alsace.syrie@gmail.com – www.alsace-syrie.fr – www.facebook.com/Alsace.Syrie – 06.12.11.11.22
 DSC_3327
DSC_3328

Affiche manifestation 6ème anniversaire. 18.03.17 v3

By

Une rencontre -débat à l’occasion de la journée mondiale de la femme

L’ATMF Gennevilliers  a organisé une rencontre -débat sur la situation de la femme arabe ici et ailleurs. ,le 18 mars 2017, à l’occasion de la journée mondiale de la femme 8 Mars , à l’Espace des Grésillons au  Gennevilliers,

Avec la participation de  Ghaiss Jasser ,chercheuse et   Syro Française,écrivaine et militante féministe,elle a collaboré a un numéro des Nouvelles Questions Féministes avec Christine Délphy sur le thème de « la lutte des femmes pour l’égalité dans le monde arabe » .

Un moment conviviale a été partagé  avec des chants de femmes, du Maghreb et de Palestine .

la troupe  » AL Quds » composée de musiciens et d’une chanteuse ABEER Hammad a animé la soirée.

17361773_1382026978526677_1162794817866898968_n17265245_1382026981860010_5232018717017884590_n

 

By

Appel commun de l’ATMF et de l’UJFP à participer à la Marche pour la Justice et la Dignité

La Marche pour la Justice et la Dignité (19 mars, 14 h., Nation)

11157946-18530235-cc23e

Parce que nous sommes révoltés par la violence policière et que soutenons les familles des victimes, Parce que nous constatons que ce racisme d’État perdure, s’installe et se trouve légitimé par des discours et des actes racistes, Parce que les discriminations et les violences racistes envahissent du coup la société française, avec ses relents coloniaux Parce que le mode de gouvernement est à présent l’État d’urgence permanent et la répression du mouvement social dans les luttes, dans la rue et dans les quartiers populaires, Parce que l’accueil des exilé-e-s, réfugié-e-s, migrant-e-s, Rroms, sans papiers est indigne et que c’est sur eux que s’expérimentent de nouveaux modes de répression, Parce que nous voulons la fin de la chasse au faciès, la régularisation de tous les sans papiers, un accueil digne des réfugiés et la fin de l’État d’urgence et des mesures liberticides contre le mouvement social, Nous appelons à faire de la Marche pour la justice et la dignité un grand moment de mobilisation populaire derrière les familles victimes des violences policières. Il y a longtemps que l’ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France) et l’UJFP (Union juive française pour la paix), nous avons choisi de militer ensemble pour la reconnaissance des droits des Palestiniens. Dès 2002, nous pensions et voulions affirmer que la lutte pour la justice était une valeur universelle qui devait pouvait être affirmée par des Juifs et des Arabes ensemble, ce que nous avons fait en organisant plusieurs missions communes, et avec une politique de communication et de visibilité commune dans nos manifestations. La lutte contre l’injustice, le racisme, l’inégalité les violences militaires et policières, les discriminations que nous menons ensemble sur le terrain de la Palestine, nous la menons tout naturellement ensemble aussi sur le terrain social français. Parce que le racisme nous concerne nous vise, et cherche à nous diviser, c’est ensemble que nous manifesterons dimanche . L’ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France) et l’UJFP (Union juive française pour la paix) manifesteront ensemble avec les associations issues de l’immigration vers l’avant du cortège.

Communiqué19mars-avec ATMF

 

By

Festival Migrations

thumbnail_rl saint avoldrl1

thumbnail_rl saint avold

 

thumbnail_rl saint avold2

 

 

 

 

 

 

 

Festival Migrations organisé par ATMF BHL, le carreau et l’ASBH, du 6 au 25 mars en Moselle-EST, films, animations, débats…au programme

By

La mobilisation des Femmes de ménage du TGI de Strasbourg

La mobilisation des Femmes de ménage du TGI de Strasbourg a payé…

La société Samsic reprend finalement 7 salariées sur 9.
Samsic a gagné le marché après l’appel d’offre par le ministère de la justice pour le nettoyage des locaux du palais de justice. Mais la société Samsic ne voulait pas reprendre ces salariées car leur contrat de prestation débute le 13 février et celui d’Arcade se termine le 28 février.

Après une belle mobilisation exemplaire. Samsic est revenue sur sa décision.
Bravo à ces FEMMES qui ne se sont pas laissées faire !
Merci à leur courage, leur combat, leur acharnement… c’est un bon exemple pour nous touTEs et surtout avec ce qu’il nous attend avec l’application de la loi du travail (loi dite El khomri).

cette mobilisation a été soutenu par  : société civile, association (ATMF), conseillère municipale (Mme Edtih PEIROTES), Nadia…
Merci aux médias qui ont reliés l’information : DNA, la feuille de Chou.

Et bien sûr merci à leur avocate : Me RAUCH.

Il nous reste encore du travail pour les 2 salariées pour que Arcade (ancienne société qui a perdu le marché) les reclasse, leur paie le salaire depuis 13 février 2017. Selon Samsic ces 2 salariées ne sont pas reprises car elles travaillaient place Islande (Esplanade, donc pas le même site que le TGI de Strasbourg, quai Finkmatt).
Nous allons rester vigilentEs vis-à-vis de Samsic pour que la société respecte les mêmes conditions de travail qu’avant et surtout qu’elle ne leur fait pas payer leur mobilisation !

Photos ©Mk Ket

17191943_1726495534257764_5378010937514634144_o 17039433_1726495144257803_2123973988706802681_o 17097520_1726495844257733_9146887256953934481_o

By

Festival migrations

Dans le cadre du festival migrations, le centre social a accueilli les élèves du Collège La Carrière.
Le Mot de bienvenue du Président et du Directeur et une animation ont été un moment fort sur la question des origines de chacun. Puis, ces Messieurs ont applaudi les Femmes pour leur souhaiter une bonne journée. Un petit coucou des élèves à Mme Leroy Josette et au représentant de l’Atmf Saint Avold à Mme PIAZZA de l’ASBH et pendant ce temps l’association les « ALEVIS » et Les mamans du Centre Social s’affairent en cuisine pour le repas et le temps festif ! A tout à l’heure !
Un débat – Ciné avec un mot de M Gabriel Muller et M. UGUR Alikaya.
Merci au Collège La Carrière de Saint-Avold.
Merci à Franck du Cravlor.
17157422_1925963340965628_2946775082564684826_o17021920_1925964487632180_668634786150053840_n 17156173_1925963084298987_2737622336546649467_n