Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Régine Charot, présidente de l’ATMF : « la médiation sociale est notre priorité »

Installée dans le quartier des Chaillots, à Sens, l’Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) a tenu son assemblée générale le 14 octobre et vient de dévoiler la composition de son nouveau bureau.
Les dirigeants de l’ATMF devaient trouver un successeur au président Larbi El Hadrachi, décédé le 1 er juin. Régine Charot a été élue à ce poste.
Comment avez-vous été amenée à prendre la présidence de l’ATMF ? Je suis adhérente et trésorière de l’association depuis 2012. Larbi (El Hadrachi) était venue me chercher. Après son décès, plusieurs personnes m’ont demandé de lui succéder. J’ai accepté à l’assemblée générale. Il n’y avait pas d’autre candidat.
Combien d’adhérents comptez-vous ? Une trentaine. L’adhésion annuelle ne coûte que 20 €.
Le projet global est-il clairement défini ? Nous devons en discuter lors du prochain bureau. Notre budget est de 38.000 €. Il est en diminution. La subvention municipale a baissé et pourrait encore reculer. Notre loyer chez Brennus Habitat représente une charge importante. Nous devons définir, dans ce contexte, ce que l’on compte faire.
Quelles missions voulez-vous poursuivre ? La médiation sociale est la priorité de l’ATMF depuis sa création en 1982. Des dizaines de personnes en bénéficient chaque année. Notre salariée, Loubna Assou, les aide dans leurs démarches administratives : Pôle emploi, CAF, retraite, avocat, médecin, etc.
Quelles autres actions poursuivrez-vous ? L’aide aux devoirs, d’abord. Elle concerne une douzaine d’enfants, du CP à la 6 e. Avec notre salariée et une autre bénévole, Asma Hamed, je m’en occupe tous les jours, de 16 heures à 18 h 30. C’est beaucoup de travail. D’autres bénévoles peuvent nous rejoindre s’ils le souhaitent. Nous continuerons aussi les ateliers travaux manuels et loisirs pour les enfants, le mercredi après-midi. Et puis, il y a la Quinzaine culturelle même si, cette année, nous ne proposons qu’une projection à Confluences-Sens le 9 novembre, en présence de l’actrice Tassadit Mandi.
Avez-vous des projets ? Un groupe de femmes est en sommeil et il faudrait le « réveiller ». Une dizaine de femmes souhaite se réunir pour parler éducation ou loisirs.
Le nouveau bureau. Régine Charot (présidente et trésorière), Larbi Kerkri (vice-président au sport), Mohamed Madani (vice-président à la culture), Abdelmoutalib Boushaba (secrétaire).
E. G.
 Source  L’YONNE Républicaine : http://www.lyonne.fr/sens/social/2017/10/27/elue-presidente-de-latmf-regine-charot-garde-le-cap_12607659.html