Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Maati MONJIB : un défendeur des droits humains au Maroc

Un homme libre défendant la liberté, au prix de sa liberté

Que dit son arrestation ?

Finie et révolue, l’époque de Hassan II. Une époque où la répression politique des militants n’avait pas besoin de dissimuler sa nature. Tout au contraire, c’était un étendard qu’on déployait pour terroriser la population et la dissuader de toute implication dans la défense de son droit à une vie digne.

La nouvelle époque, est celle d’une répression qui s’appuie, entre autres, sur trois constantes :

  • La surveillance de masse et ciblée des citoyens, notamment par des moyens technologiques
  • La stigmatisation et les campagnes de diffamation
  • Les persécutions par voie judiciaire

 

Maati MOUNJIB est une victime, parmi d’autres citoyens, de cette stratégie répressive :

  • Il a été ciblé par le logiciel espion « Pegasus » de l’entreprise israélienne « NSO Group »,
  • Il a été visé publiquement depuis 2015, par des accusations fallacieuses portant sur des « malversations financières » et « l’atteinte à la sécurité de l’état », converties aujourd’hui en « blanchiment d’argent »
  • Son procès a été reporté plusieurs fois depuis 2015, aboutissant à son incarcération le 29 décembre en attente de son jugement par un parquet financier.

Derrière ces pratiques diffamatoires et le recours abusif au droit pénal, un objectif : discréditer les militants en portant atteinte à leur réputation et décrédibiliser la cause qu’ils défendent. Le but final est d’entraver, d’empêcher la poursuite de l’action de ces militants.

 

Il s’agit d’une stratégie répressive structurelle.

Elle vise aujourd’hui le militant Maati MONJIB.

Elle a visé auparavant, des citoyens de mouvements revendicatifs, des artistes des blogueurs, des journalistes, des militants.

Elle concernera demain, tous ceux qui osent s’indigner, dénoncer et résister.

 

 

Une seule revendication :

La libération du militant Maati MOUNJIB

La libération de tous les détenus d’opinion

 

Atmf, 31 décembre 2020

Twitter