Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Appels au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël Un droit d’expression légitime

 
Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens
 
Appels au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël Un droit d’expression légitime
semaine d’action du 30 mai au 5 juin 2015
 
Dans le contexte général d’atteintes aux libertés que nous connaissons, la condamnation de militants appelant au boycott et à des sanctions contre l’Etat d’Israël afin qu’il respecte le droit international et l’ensemble des résolutions de l’O.N.U est une grave atteinte aux libertés citoyennes.
C’est pour avoir demandé dans le cadre de la campagne internationale « Boycott-Désinvestissement-Sanctions » (BDS) à des clients de supermarchés de s’abstenir d’acheter des produits exportés par Israël que 12 militants de Mulhouse ont été récemment condamnés par la Cour de cassation après avoir été relaxés par le tribunal de Grande Instance puis  condamnés, à nouveau par la cour d’appel de Colmar. Aujourd’hui, ces derniers en appellent à la Cour européenne des droits de l’homme, dernier rempart contre la volonté des autorités française de museler toute dénonciation de la politique israélienne.
 Car la France est le seul pays d’Europe qui agit de la sorte pour faire de l’appel au boycott un délit. Devant une atteinte aussi grave aux libertés, Il faut que se mobilisent toutes celles et ceux qui refusent de voir ces militants condamnés et cette expression réprimée.
C’est pourquoi, le Collectif national pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens appelle à une semaine d’action du 30 mai au 5 juin 2015 pour la défense des libertés et du droit au boycott, le droit à la solidarité, la fin de l’occupation, et l’exigence de sanctions contre l’Etat d’Israël tant qu’il viole le droit international et nie les droits nationaux du peuple palestinien.
 
Il invite à prendre localement toutes initiatives pour interpeller dans l’unité la plus large les autorités de l’Etat et demander l’abrogation des circulaires Alliot-Marie et Mercier.
signataires membres du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens
 
 Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble ! – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires
 
 

By

Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens : Appels au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël Un droit d’expression légitime

Semaine d’action du 30 mai au 5 juin 2015

Dans le contexte général d’atteintes aux libertés que nous connaissons, la condamnation de militants appelant au boycott et à des sanctions contre l’Etat d’Israël afin qu’il respecte le droit international et l’ensemble des résolutions de l’O.N.U est une grave atteinte aux libertés citoyennes.
C’est pour avoir demandé dans le cadre de la campagne internationale « Boycott-Désinvestissement-Sanctions » (BDS) à des clients de supermarchés de s’abstenir d’acheter des produits exportés par Israël que 12 militants de Mulhouse ont été récemment condamnés par la Cour de cassation après avoir été relaxés par le tribunal de Grande Instance puis  condamnés, à nouveau par la cour d’appel de Colmar. Aujourd’hui, ces derniers en appellent à la Cour européenne des droits de l’homme, dernier rempart contre la volonté des autorités française de museler toute dénonciation de la politique israélienne.
 Car la France est le seul pays d’Europe qui agit de la sorte pour faire de l’appel au boycott un délit. Devant une atteinte aussi grave aux libertés, Il faut que se mobilisent toutes celles et ceux qui refusent de voir ces militants condamnés et cette expression réprimée.
C’est pourquoi, le Collectif national pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens appelle à une semaine d’action du 30 mai au 5 juin 2015 pour la défense des libertés et du droit au boycott, le droit à la solidarité, la fin de l’occupation, et l’exigence de sanctions contre l’Etat d’Israël tant qu’il viole le droit international et nie les droits nationaux du peuple palestinien.
 
Il invite à prendre localement toutes initiatives pour interpeller dans l’unité la plus large les autorités de l’Etat et demander l’abrogation des circulaires Alliot-Marie et Mercier.
signataires membres du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens
 
 Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble ! – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

By

Atmf 54 – Le printemps de la Palestine 2016 à Nancy

Sixième édition du festival culturel

« Le Printemps de la Palestine »

Du samedi 5 au samedi 19 mars 2016

 

L’objectif du festival est de faire connaître au public de l’agglomération nancéienne, la culture palestinienne, l’histoire et la réalité d’un peuple à travers les formes d’expression les plus diverses: cinéma, théâtre, musique, expositions, graffs, conférences, cirque, gastronomie et rencontres.

Comme les années précédentes, cette sixième édition est le fruit du travail d’un collectif auquel participent dix associations : AFPS (Association France Palestine Solidarité), Alé Hope, ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France), CLID (Centre lorrain d’information pour le développement), CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), MAN (Mouvement pour une alternative non-violente), REPONSE, Secours Catholique-Caritas France, UAVJ (Une autre voix juive) et UJFP ( Union Juive Française pour la Paix), Kairos.

Le festival est aussi soutenu par différentes associations, collectivités et institutions : les mairies de Vandœuvre, Tomblaine et Nancy, le Conseil Départemental de Meurthe- et -Moselle, le Conseil Régional de Lorraine, le Caméo, la Maison de l’Etudiant de l’Université de Lorraine, la Mission de Palestine en France, l’Institut Culturel Franco-Palestinien et Politis.

 

Le programme du Printemps de la Palestine 2016

Du 22 février au 5 mars – Maison de l’Etudiant, campus « Lettres » de l’Université de Lorraine, boulevard Albert 1er à Nancy – Exposition « Palestiniens, la vie malgré tout ». Entrée libre.

Le CCFD Terre Solidaire a choisi de montrer les Palestiniens autrement que dans les affrontements privilégiés par les médias télévisés, un peuple accueillant qui continue à vivre malgré l’occupation et la colonisation.

Mercredi 24 février à 18h, rencontre-débat autour du témoignage de Chafik Sayouri, étudiant à l’Université de Lorraine, qui a participé en février à une mission en Palestine. Le témoignage sera illustré par un diaporama suivi d’un petit buffet oriental.

Samedi 5 mars de 14h à 18h – Place Maginot à Nancy – la Palestine dans tous ses états

Différents artistes (danse, musique, graffeurs) ouvriront le festival du Printemps de la Palestine. Venez boire un thé, déguster une soupe ou une assiette, imprimer votre t-shirt. Les enfants pourront aussi donner libre cours à leur expression par le dessin.

Du 7 au 19 mars – Domaine de l’Asnée, 11, rue de Laxou à Villers-lès-Nancy – Exposition «Palextile, broder l’espoir en Palestine». Entrée libre.

Proposée en coopération avec le centre culturel Al Rowwad du camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, elle illustre un élément culturel important de l’identité palestinienne, devenu aujourd’hui une forme de résistance et de subsistance. Elle s’accompagne d’une collection de robes traditionnelles brodées dans les villages et d’objets du quotidien aussi brodés.

Vernissage de l’exposition le mardi 8 mars à 18h.

Mercredi 9 mars à 20h – Ferme du Charmois, 2 avenue du Charmois à Vandœuvre (Accès au parking de la Ferme indiqué rue Gabriel Péri, entre les immeubles St Charles) – Concert du quatuor palestinien Mohamed Najem and Friends. Entrée 5€

Mohamed NAJEM, un des membres fondateurs de l’orchestre national palestinien en 2011, nous invite à un voyage musical en Palestine et ailleurs… avec des morceaux traditionnels et ses compositions, mélange moderne oriental palestinien et jazz. Il joue de la clarinette et du ney (flute oblique arabe) et sera accompagné d’un clavier, d’une guitare basse et de percussions.

Vendredi 11 mars à 20h15 – Cinéma Caméo Commanderie, 16 rue de la Commanderie à Nancy « Dégradé» un film de Tarzan et Arab Nasser avec Hiam Abbas Avant-première suivie d’un débat en présence des réalisateurs. Tarifs habituels du Caméo.

Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Prises au piège par l’affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le petit salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente devenu survolté le temps d’un après-midi va voir se confronter des personnalités étonnantes et hautes en couleur, de tous âges et de toutes catégories sociales…

Samedi 12 mars de 17h à minuit – Espace Jean Jaurès, 3 avenue de la Paix à Tomblaine, Scène musicale ouverte Entrée à prix libre

17h30 : projection et débat du film de GAZATEAM sur leur expérience en Palestine.

19h00 : groupe RAOUL POINT BAR, le club des cinq de la pop touloise avec des compositions qui flirtent avec le rock, la pop ou le reggae

19H30 : défilé de robes palestiniennes accompagné par la douce guitare de Kader Dellaoui,

20H : Danse palestinienne dabké.

21H : la chanteuse AISSATE avec sa musique métissée, mélange de reggae, rock, folk et traditionnel

22H30 : concert de GAZA TEAM ; le collectif de rap GAZA TEAM a été créé à l’initiative de l’artiste franco-algérien NAILI après sa tournée « Nail Orient Express Tour » dans les territoires palestiniens en 2005.La scène est un exutoire pour crier leur rage, leur colère, leur tristesse, mais surtout l’espoir d’un lendemain qui chante

Restauration tout au long de la soirée avec un délicieux buffet palestinien.

Mardi 15 mars à 20h15 –  MJC Lillebonne, 14, rue du Cheval Blanc à Nancy. Conférence-débat « Le désespoir voilé – femmes et féministes palestiniennes » par Norma Marcos, cinéaste franco-palestinienne Entrée libre

Norma Marcos nous présentera son livre qui, à travers le témoignage de femmes palestiniennes exceptionnelles, retrace le combat des Palestiniennes pour leurs droits et leur participation pleine et entière à la lutte de libération nationale.

Samedi 19 mars à 19h – Espace Coppens, allée de Marken à Vandœuvre – Repas palestinien.

Une occasion pour les amis de la Palestine d’apprécier la cuisine moyenne-orientale, une cuisine confectionnée par des familles palestiniennes de Vandœuvre. Après le repas, TRANSCULTURES nous proposera son plus beau répertoire de musiques méditerranéennes et orientales

Tarif des repas 15 euros et 10 euros pour les étudiants et chômeurs, boissons non comprises.
Réservation et information 06 88 58 31 82 ou afps54@laposte.net
ob_98e6a5_printemps-palestine-2016b

Printemps de la Palestine 2016

By

Communiqué du CNPJDPI : L’étiquetage enfin rendu obligatoire par l’Union européenne !

41MXUhKnLpL._SL1500_

 

Longtemps attendu par tous les défenseurs du droit international, longtemps repoussé bien que voté par le parlement européen, l’étiquetage obligatoire des produits issus des territoires illégalement occupés par Israël en Palestine a enfin été décidé par l’Union européenne.

Le CNPJDPI se félicite de cette décision, qui porte un coup important à l’économie des colonies, en privant leurs produits des tarifs douaniers préférentiels consentis par l’UE à Israël par l’accord d’Association.

En même temps, l’U.E. reconnaît donc bien les frontières définies en 1967 – y compris celles concernant Jérusalem-Est – comme les seules légales du point de vue du droit international.

Le CNPJDPI appelle la France à rapidement mettre cette décision en oeuvre, et à l’étendre à l’ensemble des produits, qu’il s’agisse produits alimentaires pré-emballés ou pas, ou de produits industriels.

Le CNJDPI demande que les marchandises identifiées des colonies étant au regard du droit international, illégales, l’Union européenne en tire les seules conséquences conforme au droit, l’interdiction de ces produits sur les marché français et européen.

le CNPJDPI rappelle son exigence de sanction pour imposer à Israël de respecter le droit international, cesser les nouvelles implantations de colonies, se retirer des colonies – en particulier à Jérusalem-Est, et rompre le blocus de Gaza.

CNPJDPI 21 novembre 2015

 

 Signataires membres du CNPJDPI : Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Confédération Générale du Travail (CGT) – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaire

By

Communiqué du CNPJDPI : « La liberté d’expression n’est pas un délit ! »

41MXUhKnLpL._SL1500_

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

La liberté d’expression n’est pas un délit

La violation du droit international en est un !

Douze militants de la cause palestinienne viennent d’être condamnés pour avoir appelé au boycott des produits en provenance d’Israël et de ses colonies illégales, devant un magasin Carrefour à côté de Mulhouse, en soutien à l’appel lancé par des ONG palestiniennes et des forces progressistes israéliennes.

Il est révoltant et indigne de notre démocratie, qu’en l’absence de toute violence,  de tout propos raciste,  de toute plainte déposée par le magasin, des citoyens appelant à une action pacifique pour faire respecter le droit international et les droits des Palestiniens fassent l’objet d’une telle condamnation.

C’est malheureusement là une exception française. Car en France, les circulaires Alliot-Marie et Mercier promulguées en 2010 assimilent indûment l’appel au boycott des produits israéliens à une incitation à la discrimination contre une nation, ce qui permet au parquet de condamner des militants pacifistes agissant pour que l’État d’Israël respecte et applique le droit international, les résolutions de l’ONU et les conventions de Genève. Aucun autre pays que la France et Israël ne pratique un tel amalgame.

L’Histoire se charge de nous rappeler que c’est en grande partie grâce au boycott, qu’en d’autres temps et avec l’appui du ministre des Affaires étrangères de l’époque, M. Laurent Fabius, un embargo commercial imposé à l’Afrique du Sud raciste avait conduit à la libération de Nelson Mandela et à la fin de l’apartheid. Le droit international pour faire respecter les droits nationaux du peuple palestinien n’a-t-il pas la même valeur que celui pour libérer l’Afrique du Sud de l’apartheid ?

Le jugement par la Cour de Colmar, confirmé par l’arrêt de la cour de cassation du 20 octobre 2015 constitue en délit punissable par la loi, l’appel au boycott des produits israéliens en qualifiant cette action citoyenne, «de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, ou une religion déterminée ».

Ce sont des atteintes graves aux libertés et criminaliser l’appel à des actions de boycott à l’encontre d’Israël, conduit à punir les défenseurs du droit et à encourager ceux qui le violent. Ce ne sont pas ces militants mais l’État d’Israël qui bafoue la légalité internationale et qui, à ce titre, mériterait d’être poursuivi, condamné et sanctionné comme le demandent les Palestiniens à la Cour pénale internationale !

Aussi, le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens composé d’organisations qui sont profondément attachées à la démocratie dans notre pays,

  • Condamne fermement ces atteintes à la liberté d’expression des citoyens,
  • Se déclare pleinement solidaire des douze militants inculpés et soutient leur recours auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme,
  • Réfute totalement l’amalgame grossier entre l’intervention citoyenne pour l’application du droit international et l’antisémitisme, la haine ou la violence,
  • Réaffirme que le gouvernement français se doit de porter cette exigence de l’application du droit international et à ce titre doit au plus vite abroger les circulaires Alliot-Marie et Mercier qui font de ses défenseurs des délinquants.
  • Demande à la France de prendre la décision d’interdire l’entrée sur le marché français de produits en provenance des colonies illégales au regard du droit international.
  • Insiste à nouveau pour que l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël soit suspendu tant qu’Israël n’agira pas en conformité avec le droit international comme le prévoit l’article 2 de cet accord.

 

 

Signataires membre du CNPJDPI :Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

By

Evénement 8 heures pour Gaza à Nancy

revolte-arabe
8 HEURES POUR GAZA
SAMEDI 14 NOVEMBRE à partir de 16H00
SALLE YVES COPPENS, allée de Marken à VANDOEUVRE
Depuis huit ans, en violation de la Quatrième Convention de Genève et du Droit International Humanitaire qui le prohibent (art. 50 du Règlement de La Haye de 1907, art. 33 de la IVe Convention de Genève), Gaza vit sous un blocus terrestre, aérien et maritime imposé par Israël qui ruine l’économie et empêche toute vie normale.
Vous n’avez pas oublié que du 8 juillet au 26 aout 2014 une agression israélienne de grande ampleur a frappé Gaza déjà assiégée de tous côtés avec pour bilan: 2 200 morts, 11 000 blessés, des milliers d’orphelins et d’handicapés, 100000 Gazaouis sans logement…
Devant cette tragédie humaine, nous vous invitons à participer aux 8 heures de Gaza en solidarité avec les Gazaouis mais aussi pour une rencontre avec le Docteur Zouhair Lahna, médecin marocain.
Depuis 1999 il a participé à des missions humanitaires aux Comores, en Afghanistan, au Congo, en Ethiopie, en Lybie et même au Maroc , son pays d’origine.
Il était à Gaza pendant les 51 jours de guerre où il a tenté tant bien que mal de sauver des vies dans les blocs opératoires d’Aal-Shifa, le plus grand hôpital de Gaza.
C’est donc un témoignage exceptionnel sur la réalité de la situation à Gaza, qui à ce jour a quitté les écrans des médias, que nous vous proposons d’entendre.
PROGRAMME
  • À 16 h, le docteur Zouhair Lahna, médecin marocain, en mission à Gaza, pendant l’opération « Bordure protectrice »en été 2014, témoignera des difficultés des Gazaouis et de la situation sanitaire et humaine qu’ils subissent. Entrée libre.
  • Après le débat, un repas convivial (couscous, thé, café, gâteaux, eau). Tarif libre plein : 15 euros. Tarif étudiants et demandeurs d’emploi : 10 euros. Vin et autres boissons en sus.
    Don supplémentaire laissé à votre appréciation.
  • À partir de 20 h, scène ouverte aux musiciens et artistes. Entrée libre.
Les bénéfices et dons de cette soirée seront versés au financement de la Ludothèque du Camp de réfugiés de Khan Younes à Gaza qui concerne 500 enfants.
Ce projet est soutenu par le Comité populaire des Réfugiés, l’ONG palestinienne EJE (Enfance, Jeux et Éducation), des groupes locaux de l’Association France Palestine Solidarité et le Consulat de France.
Vous pouvez réserver votre repas à l’adresse suivante : <yveslubraniecki@yahoo.fr> ou SMS au 06 60 77 63 77 et envoyer votre chèque à Yves Lubraniecki, 181 rue de la grange aux Moines 54600 VILLERS-LÈS-NANCY à l’ordre de AFPS de Lorraine Sud. ATTENTION ! Votre réservation ne devient définitive qu’à réception de votre paiement !
Le Collectif pour la Palestine : Association Citoyenne Front de Gauche 54, Association France Palestine Solidarité de Lorraine Sud (AFPS), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF),Comité Catholique contre la Faim et pour le développement (CCFD), FSU 54, Mouvement Ensemble ! du Front de Gauche 54, Mouvement pour une Alternative Non Violente (MAN), Sud Solidaires, Une Autre Voix Juive (UAVJ), Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

By

Rassemblement en solidarité avec le peuple palestinien et sa jeunesse

41MXUhKnLpL._SL1500_

Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

en solidarité avec le peuple palestinien et sa jeunesse

rassemblement

mercredi 21 octobre 18 heures

place de l’Opéra

Depuis des mois, des évènements d’une gravité extrême meurtrissent la Palestine. En Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza, l’armée israélienne tue. Les colons massacrent, provoquent, profanent et démolissent sans limite, au mépris des principes fondamentaux du droit international.

Le gouvernement israélien porte l’entière responsabilité de la dégénération d’une situation devenue explosible et incontrôlable.

C’est pourquoi en solidarité avec la résistance palestinienne, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens appelle tous les démocrates épris de paix et de justice à se rassembler.

Nous dirons avec force :

       Stop à l’agression israélienne

       Sanctions contre Israël

       Solidarité avec le soulèvement de la jeunesse palestinienne

       Arrêt du blocus de Gaza

       Respect de la résolution 194 sur le droit au retour

       Libération de tous les prisonniers politiques palestiniens

       Mise sous protection internationale du peuple palestinien

       Reconnaissance des droits nationaux du peuple palestinien

 

Plus que jamais :

 

La France doit reconnaître l’Etat de Palestine, agir au Conseil de Sécurité pour faire échec au gouvernement de Benyamin Netanyahou

 

La France doit agir en Europe pour la suspension de l’accord Union européenne/Israël

 

signataires membres du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestinien

 

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

 

By

GAZA UN AN APRES Lettre à l’attention du préfet de police

drapeau-palestine2

 

CPPI /CNPJDPI

Bourse du travail de Saint-Denis

9/11, rue Genin – 93200 Saint-Denis

CNPJDPI secrétariat : secretariatcollectif@yahoo.fr

 

RECOMMANDE avec accusé de réception

 

Monsieur le Préfet de police

Monsieur Michel Cadot

36 quai des Orfèvres

75004 Paris

 

Paris, le 30 juillet 2015

 

Monsieur le Préfet,

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens proteste auprès de vous contre le changement de lieu du rassemblement « Gaza, un an après » organisé le mercredi 8 juillet. En effet, nous avions demandé son autorisation plusieurs semaines avant, et 8 jours avant la date du rassemblement, vous nous aviez fixé rendez vous pour la signature à la Préfecture, ce qui valait implicitement confirmation de l’accord sur la place de l’Opéra, choisie comme lieu de rassemblement. Mais à notre grande surprise quand nos représentants sont venus le 6 juillet pour signer les documents, nous avons appris que vous n’acceptiez plus que le rassemblement ait lieu sur la place de l’Opéra au motif que,  selon vos sources, nous serions trop nombreux.

Permettez-nous de  nous interroger sur les raisons réelles de ce changement de dernière minute dont la motivation n’était pour le moins pas claire. Cela semblait  nous ramener un an en arrière lors des interdictions incompréhensibles des manifestations de juillet 2014.

L’ensemble des organisations du collectif a accepté de changer de lieu pour ne pas appeler à un rassemblement interdit mais nous avions tous déjà communiqué dans nos réseaux. Et à deux jours du rassemblement, il a été bien difficile d’effectuer les modifications afin de prévenir en temps utile.

Nous vous demandons donc, à l’avenir, Monsieur le Préfet, de ne pas attendre le dernier moment pour discuter d’éventuels changements qui compromettent la réussite de nos mobilisations.

En espérant enfin que nous soyons entendus, veuillez agréer, Monsieur le Préfet, nos sincères salutations.

 

signataires membres du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens

 

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence –

Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Confédération Paysanne – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

 

 

By

Nous demandons à la LDH de retirer sa plainte !

Capture4

 

Paris, le 15 juillet 2015

Nous soussignés, partis, syndicats, associations membres du mouvement de solidarité avec la Palestine, et des divers collectifs qui structurent ce mouvement, notamment le collectif national pour une paix juste, la campagne bds France et la Plateforme des ong pour la Palestine, tenons à nous adresser solennellement à la LDH  .

Nous sommes informés des démarches de certains d’entre nous afin que la LDH retire sa plainte contre deux de nos camarades de  la campagne BDS France 34, et de l’ échec de ces démarches à la date d’aujourd’hui.

Nous tenons à vous préciser à nouveau les éléments suivants :

Ces camarades ont certes manqué de vigilance  en faisant suivre sur FB  une publication qui ne correspond en rien à leur éthique personnelle et militante ; ce manque de vigilance s’explique, même si cela ne l’excuse pas, par le terrible contexte des massacres quotidiens de  l’été dernier dans la bande de Gaza.

Alertés ils ont immédiatement retiré leur mauvais post de Facebook,  ils ont eu le tort de ne pas communiquer en même temps que ce retrait, ils l’ont fait, dans des termes sans équivoque,  lorsqu’ils ont appris que la LDH nationale avait porté plainte contre eux  pour incitation à la haine raciale. Abasourdis par l’ampleur que la LDH voulait donner à ce qui  était pour eux réparé dès que signalé.

Nos deux camarades qui ont participé activement à des formations organisées par la campagne BDS 34 avec des intervenants de nos associations sur le  sionisme  et l’ antisémitisme, sont des militants  honorables qui  ont commis une erreur, à l’évidence non intentionnelle, mais n’ont rien à voir avec l’antisémitisme.  Nous ne tolérons pas l’antisémitisme  ou une quelconque  forme de racisme dans nos rangs, et ne faisons preuve d’aucune complaisance  devant des actes ou des termes racistes, mais ce n’est pas ici le cas. Les explications fournies  n’ont pas réussi à ébranler la direction de la LDH jusqu’ici  inflexible. Mais l’erreur est humaine et il faut savoir la distinguer de la volonté de nuire.

Même la LDH peut se tromper,  sans visibilité réelle sur  les enjeux locaux de la mise en exergue de ce qui reste un incident malheureux, elle est rejointe par des organisations qui œuvrent  en permanence à la lutte contre  le mouvement de solidarité avec la Palestine et contre le BDS en France, ce que nous ne pouvons accepter. Deux militants de la solidarité  risquent de se retrouver injustement broyés  dans une affaire qui peut les marquer à vie. La LDH doit l’entendre sinon elle joue le jeu de ceux pour qui être solidaire de la Palestine est un acte antisémite . Nous savons que de très nombreux militants de la LDH partagent ce point de vue.  L’enjeu est de taille, un positionnement qui resterait rigide de la LDH ne manquerait pas de cliver durablement le mouvement de solidarité, et cela, à un moment où un succès commun du mouvement contre la politique d’Orange a marqué des points.

Nous tous, militants de la solidarité devons redoubler de vigilance contre les amalgames redoutables entre antisionisme et antisémitisme, des amalgames qui ne servent que le  régime israélien d’aujourd’hui. Nous vous demandons de retirer votre plainte le plus vite possible, option digne pour tous et qui permettra au lieu de le mettre en danger, de consolider ensemble notre mouvement de solidarité.

 

Signatures

-AAW -AFD internationale – ATMF- CCIPPP- CEDETIM- CMF- Collectif judéo arabe et citoyen pour la Palestine – CNT- CVRPRO- Droit Solidarité- Femmes plurielles- Génération Palestine -NPA- UJFP

By

Gaza, un an après, où est la justice ?

Capture

GAZA, UN AN APRES, OU EST LA JUSTICE ?

Que fait la communauté internationale ?

Il y a tout juste un an, une attaque israélienne de grande ampleur frappait la bande de Gaza assiégée. La troisième en 7 ans.

2 200 morts, 11 000 blessés, des centaines de milliers d’orphelins, de handicapés, de familles sans abris. Un territoire –tout petit, 360 km² pour 1 800 000 habitants- en ruines, les infrastructures indispensables détruites. Une situation sanitaire et humanitaire insoutenable.

51 jours de guerre israélienne intense contre la population de Gaza et la résistance qui ne cède pas. Le 21 août, le cessez-le-feu laisse espérer un léger allègement du blocus qui étrangle Gaza depuis 8 longues années. Et en octobre, la conférence des donateurs, au Caire, voit fleurir les promesses d’aide à la reconstruction.

Alors, Gaza reconstruite, les plaies pansées ? NON !

Les donateurs n’ont pratiquement rien donné, le blocus est hermétique, y compris au sud, où l’Egypte du général Sissi a fermé Rafah. La reconstruction n’est qu’un vague espoir tandis que les pêcheurs sont régulièrement visés par les tirs de la marine israélienne, comme les paysans le sont par les chars israéliens qui patrouillent à l’est. Alors que l’eau potable et les médicaments manquent, les Palestiniens de Gaza restent enfermés et leur économie est ruinée par le blocus et les destructions.

Aucun préalable à la levée du blocus de Gaza n’est acceptable. Exigeons la levée du blocus de Gaza, le rétablissement de la continuité territoriale palestinienne, et le retrait du Hamas de la liste des organisations terroristes.

Les déclarations du gouvernement israélien, sous fond de bombardements qui n’ont jamais cessé, laissent craindre une nouvelle offensive militaire. Il est urgent que les cris d’alarme des représentants des Nations unies à Gaza trouvent un écho auprès de nos gouvernements. Si une autre attaque criminelle venait à frapper Gaza, la responsabilité serait aussi celle de la « communauté internationale ».

Alors nous disons, ça suffit. Fin de l’impunité octroyée à Israël.

Levée immédiate du blocus illégal et inhumain de Gaza, sans condition, et liberté de circulation avec le reste de la Palestine.

Sanctions contre Israël jusqu’au respect du droit international !

 

Mercredi 8 juillet à 18h

Place de l’Opéra…

 

Signataires membre de Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble – Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Gauche Unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir – Ligue des Droits de l’Homme (LDH) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Egalité – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti Communiste Français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme – Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

 

Photos de la manifestation

IMG_3765

IMG_3766 (2)

IMG_3767