Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

La préfecture de la Haute Garonne continue de mépriser les Chibani-a-s

5555

19/05/2017

Un Chibani algérien de 87 ans, Monsieur DERHAMOUNE M’Hammed, est atteint d’une pathologie grave qui, malheureusement, engage son pronostic vital. A cette annonce, son épouse, qui réside en Algérie, est venue à son chevet récemment. Aux démarches qu’elle a pu entreprendre afin de rester aux côtés de son époux, les services préfectoraux ont opposé des refus systématiques la renvoyant vers une procédure très longue et incertaine de regroupement familial, nécessitant un retour en Algérie de Madame.

Monsieur DERHAMOUNE M’Hammed est en France depuis 1961. Il vit au Foyer Adoma « Le Fronton » à Toulouse. Il a été un membre très actif du Collectif « Justice et Dignité pour les Chibanis ». C’est un homme révolté, combatif, digne. Il affronte actuellement la maladie, dont beaucoup d’éléments laissent à penser qu’elle est une conséquence de ses conditions de travail en France.

La Case de Santé, qui suit Monsieur DERHAMOUNE depuis de nombreuses années a accompagné à quatre reprises Madame DERHAMOUNE au guichet de la

Préfecture de la Haute Garonne, sans jamais avoir pu obtenir un dossier de demande d’instruction de demande de titre de séjour. Madame DERHAMOUNE n’a aucunement l’intention de s’établir en France. Est-ce trop demander que ce couple puisse partager ces moments si particuliers dignement !

Des courriers ont été envoyés au Préfet de la Haute Garonne par plusieurs associations membres du collectif « Justice et Dignité pour les Chibani-a-s » au courant du mois de mars 2017. Aucune réponse. Le Défenseur de Droits a été saisi. Il a écrit au Préfet le 6 avril 2017. Aucune réponse.

Il n’y a pas de temps à perdre. Qu’attend la Préfecture ?

Nous demandons instamment à la préfecture de la Haute-Garonne de délivrer un titre de séjour à Mme DERHAMOUNE (BENSABEUR) Kheira pour qu’elle puisse accompagner son mari dans son combat et dans des conditions dignes.

Signataires :

Le collectif “Justice et Dignité pour les Chibani-a-s”

Le GISTI (Paris)

Association Bel’Air (Toulouse)

Association du Lien Interculturel Familial et Social (Bordeaux)

Calima (Strasbourg) L’olivier des sages (Lyon)

La Case de Santé (Toulouse) Collectif « SOS Chibanis 66 » (Perpignan)

Elghorba (Lyon) Tactikollectif (Toulouse)

La FASTI

Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)

2017-05-22 communique de presse CHIBANIS