Association des Travailleurs Maghrébins de France
10 rue Affre - 75018 Paris
01 42 55 91 82 national@atmf.org

By

Procès militants du Hirak du Rif – Communiqué de l’Atmf

La cour d’appel de Casablanca a confirmé les peines de prison des 42 militants du Hirak du Rif et du journaliste Hamid Mahdaoui, à l’image du procès en première instance, les critères minimaux de justice et du droit de la défense n’aient été respectés, des peines ubuesques allant jusqu’à 20 ans de prison avec des chefs d’inculpation pléthoriques et imaginaires.

 

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une mascarade et d’une parodie de justice.

 

Les militants rifains n’ont rien fait d’autre que de lutter pacifiquement pour les droits les plus élémentaires et les plus légitimes (droit à l’éducation, à la santé, à la mobilité, au travail et à la culture, et pour le journaliste d’avoir fait son travail d’informer).

 

Au lendemain de ce jugement absurde et  inique, Nasser Zefzafi et Mohamed Haki pour protester et crier leur innocence se sont cousu la bouche et ont entamé une grève de la faim, rejoints depuis par plusieurs autres détenus. Leur vie est en danger, nous tenons  responsable le gouvernement marocain ainsi que le roi entant que chef de l’État.

 

Nous condamnons ce jugement scandaleux et fallacieux prononcé au nom du roi par la cour d’appel  de Casablanca vendredi dernier (05 avril 2019).

 

Nous exigeons la libération immédiate de ces prisonniers et la satisfaction des revendications du Hirak du Rif, ainsi que la libération de tous les autres prisonniers et l’abandon de toutes les poursuites.

 

L’ATMF réaffirme son soutien au Hirak du Rif. Elle appelle tous ses militant-e-s, ses associations membres et tous ceux qui œuvrent pour les droits de l’Homme à soutenir les familles des prisonniers et à se joindre à toutes les mobilisations et les manifestations en cours en France et en Europe.

 

L’ATMF se joint au rassemblement à l’appel du CSMR-Paris, le samedi 13 avril 2019  à 18h30 (La fontaine des Innocents, Chatelet les halles, Paris 75001).

 

Vive la solidarité internationale.

 

 

Le Bureau National de l’ATMF

Paris, le 11 avril 2019

 

Les associations membres

Aujourd’hui, l’ATMF national regroupe vingt associations membres. Ces membres se répartissent sur l’ensemble du territoire français (Paris, Saint Denis, Gennevilliers, Argenteuil, Aix-en-Provence, Dijon, Strasbourg, Reims, Rennes, Nancy, Sens, Nord-Pas-de-Calais, Nantes, Montpellier, Saint-Avold, Bagneux, Villeurbanne…) et défendent ses valeurs à travers leurs actions.

 

http://www.atmf.org/wp-content/uploads/2019/04/Atmf-procès-militants-du-Hirak-du-Rif-Maroc.pdf

 

http://www.atmf.org/wp-content/uploads/2019/04/Atmf-procès-militants-du-Hirak-du-Rif-Maroc.png

By

Rassemblement à l’occasion de l’anniversaire des deux ans de la mort de Mohcine Fikri et en solidarité au mouvement du Hirak dans le Rif et pour la libération de tous les prisonniers politiques au Maroc

Le 28 octobre est la  date du  deuxième anniversaire de la mort effroyable du jeune Mouhcine Fikri,  marchand de poissons qui a été broyé dans une benne à ordures après l’intervention de la police marocaine alors qu’il tentait de récupérer sa cargaison d’espadons saisie et détruite par cette même police à Al Hoceima . Ce meurtre horrible a depuis suscité l’indignation partout au Maroc mais aussi en Europe. Il a été le point de départ d’un vaste mouvement social qui a gagné tout le Rif.

Les manifestations n’ont pas cessé depuis d’éclater au Maroc et en Europe pour réclamer la fin des abus de pouvoir du régime . Un mouvement populaire s’est constitué en demandant des mesures de développement socio-économique et culturel. Malgré les promesses du roi du Maroc, Mohamed VI, la seule réponse concrète à ce jour est la répression perpétrée par les forces de sécurité marocaine. Des centaines de prisonniers politiques sont actuellement incarcérées au Maroc. Des procès expéditifs dans ce qui est un simulacre de justice, ont débouché parfois sur des lourdes peines allant jusqu’à 20ans de prison ferme sous le fallacieux prétexte invoqué par tous les régimes dictatoriaux pour incarcérer les opposants, le tristement célèbre « complot contre l’Etat ».

Il est donc urgent qu’une mobilisation collective en France et en Europe se construise rapidement en solidarité au Rif et aux mouvements au Maroc pour dénoncer cette politique répressive et demander des comptes à l’Etat marocain qui n’a pas hésité à faire emprisonner des hommes, des femmes, des enfants innocents pour imposer son autorité au moyen de méthodes révoltantes tel que des tortures physiques et psychologiques dans les geôles marocaines. De même il est important de dénoncer la complicité du pouvoir français à la répression des mouvements sociaux au Maroc. Cette commémoration est également l’occasion de nouveau de manifester notre solidarité totale et absolue avec les prisonniers politiques et de ce fait nous exigeons, leur libération immédiate et sans condition. 

C’est pour manifester notre solidarité totale et absolue avec les prisonniers politiques et exiger leur libération immédiate et sans condition, que les organisations et personnalités signataires du présent texte appellent à un rassemblement

le samedi 27 octobre 2018 à 17h30,

sur la place de la fontaine des innocents : Place Joachim du Bellay, 75001 Paris, France– Métro-RER Châtelet-Les Halles. Sortie Place Lescot, 

Nous comptons sur votre engagement et solidarité pour vous joindre à cette action en votre nom et/ou celui de votre organisation.

Premiers Signataires :

·      Le CSMR PARIS

·       AMDH Paris IDF Association Marocaine des Droits Humains – Section Paris/IDF

·       ATMF Association des Travailleurs Maghrébins de France 

·       ASDHOM Association De Défense Des Droits De L’Homme Au Maroc

 

 

 

By

MEETING DE SOLIDARITÉ  – APPEL POUR LA LIBÉRATION DES PRISONNIERS DU HIRAK DU RIF – MAROC

La mort atroce du jeune vendeur de poissons Mohcine Fikri, le 28 octobre 2016, broyé par une benne à ordures à El-Hoceïma (Rif), a mis en lumière l’ampleur des injustices quotidiennes subies par les habitants de cette région marginalisée du Maroc .

 

Le mouvement social et citoyen qui s’en suivit pour la dignité et la justice sociale a porté pacifiquement un cahier de revendications sociales, économiques, culturelles et environnementales crédible et réalisable.

Face à l’ampleur de ce mouvement citoyen, les autorités marocaines ont tenté le pourrissement du mouvement avant de mettre en branle les méthodes qu’elles savent faire : au lieu de lancer un dialogue, elles ont procédé à des arrestations de plusieurs centaines de jeunes et de moins jeunes, de journalistes, de militants des droits humains, déployant l’armée et des corps de police et de gendarmerie dans l’ensemble de la région du Rif.

C’est le retour des pratiques des « années de plomb » avec leur cortège de répression et de procès préfabriqués.

Plusieurs leaders du mouvement ont écopé de vingt ans de prison avec des chefs d’inculpation fallacieux.

 

Nous, associations maghrébines de l’immigration signataires de cet appel, en solidarité avec la population rifaine et ses revendications légitimes, avec l’ensemble des mouvements sociaux et citoyens des autres  régions marocaines, appelons à un meeting international pour la libération des prisonniers d’opinion du Hirak et de tous les prisonniers politiques au Maroc.


MARDI 2 OCTOBRE 2018 DE 19H À 22H

SALLE JEAN – DAME 17, RUE LÉOPOLD – BELLAN 75002 PARIS


AVEC LA PARTICIPATION DE :

ABDELLATIF LAÂBI ; MOHAMMED HARBI ; KAMEL JENDOUBI ; MGR GAILLOT ; MICHEL TUBIANA ; GUSTAVE MASSIAH ; VERVEINE ANGELI (SOLIDAIRES)

 

TÉMOIGNAGE DE :

BOUCHRA DALOUH , SŒUR D’UN DÉTENU DU HIRAK

 

PRÉSENTATION PAR :

ROSA MOUSSAOUI, JOURNALISTE

 

ORGANISATEURS:

Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association des Marocains en France (AMF), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDT), Collectif algérien en France ACDA (Algérie), Fédération des comités de soutien du mouvement rifain en France (FCSMR), Immigration Développement Démocratie (IDD),  Association marocaine des droits humains Paris/IDF (AMDH Paris/IDF)

 

AVEC LE SOUTIEN DE :

ATTAC, MRAP, PCF, Ensemble, AFAPREDESA, CEDETIM, Réseau IPAM, ACORT, Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie (Belgique), UJFP, CORELSO, Association ElGhorba, Association Femmes Plurielles, FTCR, UTAC, UTNF, AIDDA, Collectif 3C, Forum Palestine Citoyenneté, Mouvement ECOLO, FUIQP, Ligue des Droits de l’Homme, Le Collectif Afrique, Solidaires…

 

 

 

 

   

  

By

La militante et chanteuse du HIRAK du RIF, Salima ZIANI (Silya) à la fête de l’Humanité

Nous venons d’apprendre de source officielle que Mademoiselle Salima ZIANI (Silya), la militante et chanteuse du HIRAK du RIF a obtenu l’accord pour son visa, suite à la demande de l’ATMF.

 

Elle se présentera demain matin (vendredi 15/9) pour le retirer au Consulat général de Tanger.

 

Elle sera parmi à partir du samedi 16 septembre à la fête de l’Humanité, notamment au débat de l’ATMF,  à partir de 17 heures (Village du Monde, stand n° 792, avenue Charlie Chaplin).

 

Avec nos sincères salutations militantes et amicales à toutes et à tous ceux qui poursuivent sans relâche leur soutien aux luttes d’émancipation des peuples.

 

 

Paris le 14 septembre 2017

Le Conseil d’Administration de l’ATMF

 

 

By

L’ATMF à la fête de l’Humanité 2017

L’Association des Travailleurs Maghrébins de France sera présente avec ses associations membres* à la Fête de l’Humanité les 15-16-17 septembre 2017.

 

Programme

Vendredi

 

  • 17h : Information sur la mise en œuvre de la procédure Dublin par les Préfectures avec Nawal, juriste de l’ATMF

 

  • 20h : Animation musicale

 

 

Samedi 

 

  • 11h30-12h30 : Présentation du projet Missing at the borders – missingattheborders.org 

 

  • 14h30-16h30 : Rencontre réseau femmes de l’ATMF

 

  • 17h-19h : Débat / mouvement du Rif (octobre 2016 / septembre 2017) avec :
    • Salima Ziani – Silya – militante et chanteuse
    • Faissel Aoussar – AMDH Al Hoceima (Maroc)

 

  • 20h : Animation musicale avec la participation de :
    • Abdelali du groupe Alouns
    • Silya : chanteuse rifaine
    • Réda

 

Dimanche

 

  • 11h-12h : CA national

 

Et tout au long du week-end : animations, expositions, rencontres et restauration (boissons, repas et grillades) sur le stand !

 

 

La Fête de l’Humanité se déroule dans le Parc départemental Georges Valbon à LaCourneuve (93),

Le stand de l’ATMF se situe dans le Village du Monde, Avenue Charlie Chaplin au numéro de 792.

 

 

——————————

*Associations membres :

  • ATMF Gennevilliers
  • ATMF Strasbourg
  • ATMF Nancy
  • ATMF BHL – Bassin Houiller Lorrain
  • ATMF Sens
  • ATMF Aix-en-Provence
  • AMMN
  • ATMF Montpellier
  • ATMF Argenteuil
  • ATMF Dijon
  • ATMF Bagneux
  • ATMF Rennes
  • Compagnie Espace-temps
  • Moussem Barbès
  • ATMF Le Mans
  • ATMF Nantes
  • ATMF Saint-Denis
  • El Ghorba

 

By

Continuons de renforcer l’HIRAK du Rif – Grève de la faim de Silya

Le comité de soutien au mouvement rifain Ile de France (CSMR-idf) et l’association des Travailleurs Maghrébins de France ATMF, ont pris la décision de renforcer la défense des prisonniers politiques rifains, en désignant Maître Marie Dosé, avocate à la cour de Paris, pour rejoindre les avocats de la défense au Maroc. Maître Dosé s’est rendue au Maroc, accompagnée de Mohamed Ouachekradi, du lundi 10 juillet au mercredi 12 juillet 2017.

A leur arrivée à Casablanca, ils ont rencontré par hasard Maître Abdeslam BAHI, avocat au barreau de Casablanca, qui les a assistés dans toutes les démarches institutionnelles, auprès de la cour d’appel de Casablanca, pour rejoindre le pôle de défense des prisonniers politiques, mis en examen et détenus dans le cadre de l’instruction consacrée au mouvement Hirak du RIF. La priorité pour notre avocate a été d’obtenir rapidement un permis de communiquer afin de pouvoir rendre visite à la militante Salima ZIANI, artiste engagée, chanteuse et comédienne, mise en examen et placée en détention à la prison civile de Casablanca (Okacha). Salima Ziani, symbole de la répression violente et arbitraire du mouvement rifain, rencontrerait de graves problèmes de santé à la prison civile de Casablanca liés aux conditions de détention.

Maître Dosé et Ouachekradi n’ont pas réussi à rencontrer lundi, le magistrat instructeur en charge du dossier, car ce dernier interrogeait dans son cabinet depuis le matin de ce 10 juillet, le militant Nasser ZAFZAFI, leader de la contestation assisté d’une quarantaine d’avocats.

L’autorisation ministérielle de rencontrer Salima Ziani n’a été obtenue que mardi après-midi, et une rencontre a pu avoir lieu, mercredi matin dans le bureau du juge d’instruction à la cour d’appel de Casablanca, entre Salima Ziani et Maîtres Marie Dosé, Said BENHAMMANI et Abldelslam BAHI.

Notre avocate a quitté le Maroc le mercredi 12 juillet 2017.

Mohamed Ouachekradi qui a déjà rencontré des membres des familles de détenus dont Silya est toujours sur place.

Le CSMR-Ile de France et l’ATMF réaffirment leur soutien et leur solidarité avec la population du nord contre la Hogra, et pour la dignité et le respect de ses revendications.

Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers politiques rifains et de tous les prisonniers politiques au Maroc.

Dernière nouvelle : Le père de Silya M’hend Ziani a informé Mohamed Ouachekradi de l’ATMF ce matin que sa fille Silya a entamé une grève de la faim totale depuis hier. L’état de santé de Silya est très préoccupant. A la demande des avocats désignés par l’ATMF et le CSMR-idf, maîtres Dosé et Bahi, le procureur général se prononcera sur la libération provisoire de Silya dans les 24h.

L’ATMF et le CSMR-IDF mettent en garde l’état marocain et sa responsabilité sur le danger qui menace gravement la santé de Silya.

Nous appelons le chef de l’état Français à interpeller sans délai les plus hautes autorités marocaines sur ce danger.

Nous sommes solidaires avec les prisonniers du Hirak qui entameront une grève de la faim à partir du lundi 17 juillet 2017.

Nous soutenons également l’appel de Nawal Ben Aissa au nom du Hirak à la grande manifestation nationale à  jeudi 20 juillet 2017.

 

Le CSMR-IDF et l’ATMF

Paris le 15 Juillet 2017

By

Strasbourg solidaire de la révolte populaire du Rif

L’insurrection populaire et pacifique du Hirak perdure depuis huit mois et grandit du Rif marocain à tout le Maroc. Un large mouvement de solidarité se dessine dans de nombreuses villes d’Europe , des Etats Unis ou de Tunisie, pour soutenir le combat que mènent les citoyen-ne-s sur place et exiger la libération immédiate des prisonniers politiques.

 

Le quatrième rassemblement de soutien au Hirak se tiendra

le 24 juin 2017 de 16h place Kléber Strasbourg.

 

Le mouvement Hirak est né le 28 octobre 2016 après le lâche assassinat de Mohsine FIKRI, un marchand de poissons broyé dans un camion benne suite à une altercation avec les forces de l’ordre qui avait saisi et détruit sa marchandise qui lui permettait de nourrir sa famille.

La colère exprimée spontanément après ce meurtre, puise ses racines dans l’histoire de cette région martyrisée par les séquelles de la colonisation et du régime répressif et corruptif du « Makhzen ». Une longue liste de campagnes violentes et meurtrières ont jalonné la région du Rif en plus d’être méprisée culturellement, économiquement et historiquement. Ce territoire, désenclavé en termes d’infrastructures et de services publics, compte parmi les taux de chômage les plus élevés du Maroc. De plus, la corruption et l’injustice sont le quotidien des marocain-e-s. Cette situation alimente la révolte populaire et pacifique du Hirak. Le meurtre de Mohsine Fikri est l’humiliation et l’injustice de trop.

 

Depuis l’interpellation puis l’emprisonnement du leader de la contestation rifaine, Nasser Zefzafi le 29 mai 2017, la répression est grandissante au Maroc et le nombre de prisonnier-e-s politiques ne cessent de grandir. Le but d’une telle manœuvre est claire : intimider le mouvement de protestation et instaurer la terreur. De plus, des informations mensongères circulent sur les leaders du mouvement. Les objectifs d’une telle propagande sont de décrédibiliser et salir la figure de Nasser Zefzafi afin d’endiguer la solidarité à la révolte légitime, populaire et pacifique du Hirak.

 

Nous, Collectif de soutien de la révolte du Rif à Strasbourg, sommes solidaires du Hirak et nous nous joignons à leur lutte. Nous nous faisons les relais de leurs revendications démocratiques pour: la libération des prisonnier-e-s politiques, la justice sociale, la répartition équitable des richesses,  l’arrêt immédiat des répressions et violences policières, la lutte contre la corruption d’Etat, l’arrêt des expropriations des terres par l’Etat, pour plus d’hôpitaux, plus d’universités, plus d’usines, plus de routes, plus de culture.

 

Nous appelons les citoyen-ne-s démocrates, les ressortissant-e-s marocain-e-s, les militant-e-s associatifs, les étudiant-e-s, les élu-e-s, les syndicats, les partis politiques, les amis du Maroc, amoureux de la liberté; à soutenir cette révolte libre, pacifique, populaire et à lui donner une audience au-delà du Maroc. Notre solidarité compte. Et c’est pourquoi nous appelons à un rassemblement samedi 24 juin de 16h place Kléber.

 

Adresse mail: strasbourg.rrpp@outlook.fr

 

rif - affiche 24 6 2017 kleber